Cameroun : Le grand coup politique de l’année d’Amougou Belinga

0
242

Ce département aux portes de la capitale a définitivement marqué d’une empreinte indélébile le paysage politique national dans le cadre des municipales et les législatives qui se tiendront au Cameroun le 9 février 2020. C’était le 13 novembre dernier à Yaoundé.

Source : La Nouvelle

On connaissait le célèbre appel du peuple en direction du président Paul Biya pour qu’il brigue en 2011 un nouveau mandat à la tête de l’Etat. Voilà que les populations de la Mefou et Akono viennent de marquer un coup décisif à la politique nationale à la faveur de cet appel des populations, militants, militantes et sympathisants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) qui sollicitaient que le magnat de la presse et non moins patriarche des patriarches Mvog Belinga, Jean Pierre Amougou Belinga conduise la liste du Rdpc pour les prochaines législatives dans la Mefou et Akono.

Vous avez dit évènement ? Ce grand coup politique va rentrer à jamais dans les annales de l’histoire politique du Cameroun. Tout commence donc avec cet appel des populations des 4 arrondissements que compte le département de la Mefou et Akono. L’initiative de ces populations ne passe pas inaperçue. Les médias en font large échos. On a même comme l’impression que ces derniers mettent la pression sur l’opérateur économique aux multiples casquettes.

Quand Jean Pierre Amougou Belinga consent à recevoir sa communauté, le suspense est à son comble. Il décide comme à son habitude, de mettre les petits plats dans les grands. Pour accueillir tout ce beau monde composé des fils et filles, des autorités traditionnelles, des élites, surtout des militants et sympathisants du Rdpc, l’esplanade de l’Institut supérieur des Arts et métiers (Issam), dont Jean Pierre Amougou Belinga est également le président du Conseil d’établissement a fait l’affaire.

Et pour porter la parole de toute cette communauté de de Jean Pierre Amougou Belinga le port du flambeau du Rdpc pour les législatives du

9 février 2020, 2 fils du terroir qui partagent en commun la profession de patron de presse et donc bons connaisseurs de leur communauté, Jacques Blaise Mvié du Journal La Nouvelle et Dieudonné Mveng Mballa du Groupe La Météo.

Le maitre des lieux, très sensible à cette sollicitation de sa communauté ne va pas franchir le pas attendu. Il a ses raisons. « Je leur ai dit merci par rapport à cet élan fraternel, patriotique et enthousiaste qui a permis cette rencontre en prélude aux campagnes pour les législatives et les municipales. Cependant j’ai des contraintes professionnelles ; ce qui pourrait entraver mon action dans l’exercice de cette mission.

Il m’est difficile de dire oui en ce sens que je suis obligé de voyager chaque fois. » Si cette décision du patriarche des patriarches a eu le mérite d’exalter le réalisme de l’homme, elle n’a pas manqué […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici