Cameroun : Le Covid-19 fixe ses prix entre le Cameroun et la Guinée équatoriale

0
182

Depuis la fermeture des frontières, les produits vendus entre le Cameroun et la Guinée équatoriale ont pris un grand coup..

Par Cameroon Tribune

Emilie Ngono, commerçante venue de Yaoundé pour se ravitailler à Campo, ne cesse de se lamenter. La dame est surprise par la flambée des prix. Les produits venus de Guinée équatoriale, dont les laits de toilette, gels douche, liqueurs et bières ainsi que les boissons gazeuses ont souvent été moins coûteux à Campo. Depuis la déclaration du coronavirus comme urgence de santé publique de portée internationale, ces produits, non seulement sont devenus rares, mais aussi, leurs prix ont triplé. Par ailleurs, des commerçants venus vendre des vivres aux Equato-guinéens sont obligés de les liquider, faute de clients.

La pandémie de Covid-19 a fait baisser le chiffre d’affaires de certains  opérateurs économiques à Campo. Pour le compte du mois de décembre 2020, Thérèse Meva’a déclare avoir fait un bénéfice d’un montant de 800.000 F. Depuis la fermeture des frontières, c’est la chute drastique des bénéfices de cette vendeuse (30.000 F) Chrestien Bessekou, commerçant lui aussi, n’a compté que 2750 F dans sa caisse, le 2 avril 2020. En sillonnant la petite ville, le visiteur découvre que le Covid-19 frappe Campo d’une autre façon. Le sous-préfet, Joël Eteme Elanga et le maire, Robert Olivier Ipoua, sollicitent l’aide des pouvoirs publics.

En attendant, ils ont demandé aux populations de respecter les consignes et de se lancer dans l’agriculture. Si la principale activité à Campo est la pêche, beaucoup d’habitants de la localité, surtout les femmes, font le commerce.

Pour suivre toute l’Actualité sur le Cameroun, Installez l’Application de CamerPress sur votre Téléphone en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici