Cameroun : Le Cameroun dans le top 50 des pays à revenu intermédiaire

0
37

La Banque mondiale a rendu publique sa classification des économies du monde comme il est de coutume tous les 1er juillet. Cette fois encore

le Cameroun a maintenu son rang de pays à revenu intermédiaire dont le Rnb oscille entre $1,036 et $4,045.

Par La Nouvelle

Le Cameroun fait figure de plus forte économie de la sous-région Afrique centrale (Cemac). Depuis juillet 2019, il est classé 15ème économie d’Afrique devant le Sénégal 17ème et derrière la Côte d’Ivoire 14ème. Pourtant le pays est en proie à des menaces sécuritaires multiformes djihadistes à l’Extrême Nord et terroristes et séparatiste dans ses régions du Noso. Les deux régions ont été déclarées zones économiquement sinistrées. Malgré tout cela, le pays a lancé un vaste programme de modernisation de ses infrastructures sportives. Aujourd’hui, le pays est le plus bien loti en stade de football en Afrique au Sud du Sahara à l’exception bien sûr de l’Afrique du Sud.

L’institution financière mondiale répartit les économies du monde en quatre groupes: faible revenu, revenu intermédiaire de la tranche inférieure, revenu intermédiaire de la tranche supérieure être venu élevé. Cette classification est actualisée chaque année le 1er juillet. Elle repose sur le Rnb par habitant. Dans ce classement de cette année, on note une avancée du Bénin qui est désormais un pays à revenu intermédiaire inférieur et un net recul de l’Algérie qui était en 2019 un pays à revenu intermédiaire supérieur qui a chuté à la classe inférieure. Cela est dû à des soubresauts politiques que connaît ce pays du Maghreb.

Le pays de Paul Biya sort peu à peu de ses crises sécuritaires multiformes qui ont eu un impact considérable sur sa modernisation. Ayant pris le taureau à bras le corps, le gouvernement camerounais a lancé une vaste opération de pacification des régions en crise. A ce jour, l’Extrême-Nord, l’Est et le Sud-Ouest sont entièrement déjà pacifiées. Seul le Nord-Ouest a encore quelques poches de résistance, mais les forces de défense et de sécurité s’emploient à neutraliser ceux des hors- la-loi qui ne veulent pas mettre un terme à leurs opérations criminelles. Entre temps, une vaste opération de lancement de reconstruction de ces régions est en marche. 100 milliards sont déjà disponibles pour la première phase. Il faut noter que 11000 habitations sont à construire pour pallier les dégâts causés par les terroristes Ambaboys. Le pays a mis en route son projet spatial, Camspace qui à terme devra booster l’économie numérique et bien d’autres secteurs d’activités. Plusieurs accords avec la France ont aussi beaucoup freiné l’essor économique de ce pays. Depuis décembre 2019, plusieurs de ces accords ont échoué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici