Cameroun : Le bassiste Richard Bona en colère contre Paul Biya

0
487
?????????????????????????????????????????????????????????

Le célèbre musicien camerounais vient de faire une sortie par vidéo interposée pour insulter le chef de l’Etat camerounais. D’ailleurs, le titre de ladite vidéo est : Richard Bona en colère contre Paul Biya.

Qu’est-ce qui n’a pas à nouveau marché ? Le chanteur et guitariste camerounais installé aux Etats-Unis, Bona Pinder Yayumayalolo alias Richard Bona pour la musique vient encore d’apparaître sur une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux. Le natif de Minta, dans le département de la Haute-Sanaga, région du Centre – arrondissement dont sont aussi originaires l’ancienne star de la télévision Jean Lambert Nang ou le Secrétaire général de la présidence de la République Ferdinand Ngoh Ngoh – s’en prend cette fois, non pas au Cameroun, mais à son chef, Paul Biya.

Il estime que le chef de l’Etat camerounais n’est pas cultivé parce qu’il ne parle pas l’anglais. D’autres mots sont plus durs. Dans une autres vidéo, celui qui a pris la nationalité américaine en 2006 – donc n’est plus camerounais selon le code de la nationalité américaine qui est le même au Cameroun à savoir que, si l’on prend une autre nationalité, on cesse d’être camerounais ou américain – revient sur ce qui l’a poussé à cette décision. Richard Bona révèle qu’il découvre en 2005 que son passeport camerounais avait été falsifié avec la complicité des autorités diplomatiques camerounaises. Richard Bona dit avoir fait cette découverte alors qu’il se rendait en Hongrie pour un concert. Il avait alors été arrêté et retenu pendant de longues heures par des policiers qui lui présentaient son ancien passeport, mais avec l’image de quelqu’un d’autre, rapporte le site internet Cameroun-info.net.

En 2014, Richard Bona, qui s’était déjà produit sur une scène de « Yaoundé en fête » au boulevard du 20 mai, avait décidé de ne plus jouer au Cameroun, « tant que l’industrie de l’événementiel restera dans cet état piteux. L’artiste estime qu’il y a un manque de rigueur dans le métier, toute la chaîne de l’industrie a un retard considérable comparé à ce qui se fait ailleurs. » Si certains médias laissé entendre que Richard Bona n’est pas plébiscité au Cameroun, c’est prouver qu’ils ne s’y sont jamais rendus. Ce passage de Ricard Bona à « Yaoundé en fête » était une véritable communion avec le grand public camerounais, qui, pourtant, l’adore et adore sa musique. Qu’il chante en Duala ou en Bamvelé de ses oncles maternels comme ‘’Messanga’’. Richard bona qui l’un des meilleurs bassistes au monde, comme le Cameroun sait en fabriquer. Comme chanteur, il est talentueux, très adulé dans les pays asiatiques. Mais, il a dû oublier que « nul n’est prophète chez soi »

Pour suivre toute l’Actualité sur le Cameroun, Installez l’Application de CamerPress sur votre Téléphone en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici