Cameroun : L’ambassadeur de France au Cameroun rend visite au Gicam

0
395

Christophe Guilhou a été reçu dernier en audience par le président du plus important syndicat des patrons du Cameroun Célestin Tawamba jeudi dernier à Douala, capitale économique du Cameroun.

Selon un communiqué du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), il était 14h le jeudi 17 octobre 2019 lorsque le nouvel ambassadeur de France au Cameroun Christophe Guilhou a franchi le seuil de l’immeuble siège du Groupement où il a été reçu en audience par le président Célestin Tawamba.

Accompagné par le Consul général de France à Douala Stéphane Cafia, cette visite avait principalement pour but une prise de contact dans le cadre de la coopération existante avec les institutions représentant la France au Cameroun.

Cet échange qui a duré près d’une heure a permis aux différentes parties d’exprimer quelques-unes de leurs attentes de ce partenariat sous un nouvel air et le souhait que ceci  soit approfondi et pérennisé.

Le Gicam est une association constituée d’entreprises, de syndicats et de groupements professionnels. Son but principal est de se mettre au service des entreprises, ceci en accordant aux membres des formations sur les questions relatives aux affaires, en défendant les intérêts des entreprises et le point de vue de leurs chefs sur les sujets les concernant directement ou indirectement afin qu’ils bénéficient d’un environnement des affaires favorable.

Le Gicam compte plus de 350 membres à ce jour, constitués de 15 associations et syndicats professionnels. Le 17 décembre 2015, il avait radié 45 membres de son association. Selon  le règlement intérieur de cette du Gicam est  radié  de cette organisation, les membres qui  ne paient pas  régulièrement leur cotisation et leur droit d’adhésion,  les membres  qui ne respectent pas le règlement intérieur du Gicam,  les membres qui brillent par leur absence aux activités du Gicam. Il s’agit, entre autres, de Smalto, EnelCam, GFbc, Spectrum, Sctc, Bull, Scdm, Cible, Collina pour ne citer que ceux-ci.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici