Cameroun : La santé de Cavaye Yéguié Djibril aiguise des appétits à l’Assemblée nationale

0
492
????????????????????????????????????

Le plus ancien député à l’assemblée nationale du Cameroun serait très malade et hors du pays, au moment où l’assemblée nationale se prépare à entrer en session parlementaire pour une nouvelle mandature.

L’un des hommes politiques le plus ancien au poste le plus élevé au Cameroun pourrait prendre discrètement sa retraite. Cavaye Yéguié Djibril, député du Mayo Sava dans la région de l’Extrême-Nord, présent au « Palais des Verres » de Ngoa-Ekellé depuis 1972 – avec une courte sortie – et au perchoir depuis 1392 – sans discontinuer – pourrait ne plus être le « Très honorable ». Selon des informations puisées à bonne source, il serait malade en ce moment et hors du pays et sous soins intensifs depuis trois semaines. Les mêmes sources indiquent qu’il est possible que le « Très honorable » Cavaye Yeguié soit à la rentrée parlementaire de la Chambre basse afin de se faire à nouveau élire au perchoir.

Cependant, indique d’autres sources, l’on pense déjà à sa succession au rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), le parti au pouvoir, qui l’investit toujours, aussi bien au niveau de sa base qu’au sommet de l’assemblée nationale. Les tractations sont en cours au sein du « parti de la flamme ». Car, c’est le parti qui investit les candidats aux différents postes de l’Assemblée nationale du Cameroun. Le poste de Pan étant le plus prestigieux, le dernier mot revient au président national Paul Biya. Le secrétaire général Jean Nkuete et les autres membres du comité central pouvant procéder à la distribution des autres postes.

S’il est vrai que la troisième personnalité a 80 ans et doit affronter les réalités de sa santé, il doit aussi faire face à la volonté du parti de rajeunir au maximum certains postes et, surtout, selon une certaine opinion, les régions du Septentrion que sont l’Adamaoua, le Nord et l’Extrême-Nord d’où vient Cavaye seraient en train de réclamer un poste de Premier ministre.

Si le président national du Rdpc leur concède cela, un ressortissant du Septentrion ne pourrait plus alors prétendre à un poste de président de l’Assemblée nationale (PAN). Si rien ne changeait même, en terme de post de PAN, des velléités de s’attribuer ce poste seraient très poussées du côté de la région de l’Adamaoua, qui se plaint d’être la région la plus lésée de cette partie du Cameroun, voire de tout le pays de Paul Biya et de Ruben Um Nyobé. A titre d’exemple, cette région ne compte aucun gouverneur de région,  à peine un ou deux ministres, moins nombreux que certains départements de la région du Centre. En tout cas, la santé du PAN pourrait susciter de nouvelles batailles au sein du parti au pouvoir, des appétits naissants. Or, Cavaye peut rapidement recouvrer sa santé et continuer à porter sa lourde charge au perchoir de l’Assemblée nationale, comme il a réussi à garder son écharpe de député de la nation.

Pour suivre toute l’Actualité sur le Cameroun, Installez l’Application  de CamerPress sur votre Téléphone en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici