Cameroun : La RTC au rythme du Débarquement – Embarquement au Terminal à conteneurs de Douala – Bonabéri

0
140
?????????????????????????????????????????????????????????

Au cours de l’année 2020, la RTC a traité 328 navires au total, dont 262 navires porte-conteneurs et 66 navires rouliers (Roro). A titre comparatif, sur la même période en 2019, l’ancien opérateur avait traité 337 navires dont 267 navires porte-conteneurs et 70 navires rouliers (roro). Soit une différence de 09 navires en valeur absolue, 1% en valeur relative.

Sur les 328 navires traités au cours de la période, la RTC a débarqué et embarqué un volume total de 366 667 EVP contre 370 685 EVP réalisé sur la même période en 2019 et des prévisions budgétaires de trafic de 366 419 EVP. Ainsi, par rapport à l’année 2019, la RTC a fait 4 018 EVP de moins, soit 1 % en valeur relative. Par rapport à sa propre projection budgétaire, la RTC a fait 248 EVP de plus en valeur absolue, donc stable en valeur relative. La baisse des volumes observée au cours de l’année 2020 a été la résultante de plusieurs facteurs et contraintes rencontrés au courant de cette année. Quelques facteurs observés.

Ainsi, en janvier, le lancement pénible des activités du Terminal à Conteneurs fait perdre beaucoup de volumes ; d’une part du fait des lignes maritimes qui hésitaient à faire monter leurs navires pour opérations au Terminal et d’autre part, du fait de la prise en main du nouveau système d’exploitation du Terminal NAVIS N4, avec ses contraintes de connexion internet et de maitrise des opérateurs.

Entre avril et juin, la pandémie du Covid 19 a fait baisser les volumes des activités dans tous les secteurs de l’économie portuaire, mais en juillet, la réouverture de certaines frontières a fait monter les volumes au point d’atteindre le volume le plus élevé de l’année. Les mois d’août à novembre sont restés relativement constants.

Conteneurs livrés

Sur l’année 2020, la RTC a livré 123 296 conteneurs pleins contre 116 278 en 2019, soit une augmentation de 7 018 conteneurs en valeur absolue et 6 % en valeur relative. Par rapport aux prévisions qui étaient de 128 000 conteneurs, le Terminal a livré 4 704 conteneurs de moins.

Au cours de la période sous revue, la RTC a livré en moyenne 341 conteneurs par jour en 2020, par contre DIT avait livré seulement 322 conteneurs par jour en 2019.

Cette bonne tenue du rythme des livraisons et des réceptions, dans un contexte de Covid-19 marqué au plan    des affaires par le ralentissement de l’économie mondiale et nationale. Au plan des opérations portuaires par l’entrée en opération effective du Terminal à Conteneurs du Port Autonome de Kribi, Kribi Conteneurs Terminal (KCT), concurrent dans une certaine mesure de la RTC. Au plan technique par l’exploitation du Terminal aux moyens d’équipements de manutention vétustes et hors standard et au plan de la mise en fonctionnement du nouveau système douanier CAMCIS.

Conteneurs réceptionnés

Sur la période de référence, la RTC a réceptionné 71 978 conteneurs pleins pour exportation. Le Terminal avait réceptionné 75 978 sur la même période en 2019. Ce qui fait 4 000 conteneurs de moins que l’année dernière, soit 5 % en valeur relative. Par rapport à nos prévisions qui étaient de 70 000 conteneurs, nous avons fait 1 978 conteneurs de plus. Soit 3 % en valeur relative.

Ces données, selon les responsables de la RTC, montrent que, « malgré la concurrence de KCT, le contexte international et national qui a entrainé la baisse de la commande, la RTC reste engagée et donne satisfaction aux exportateurs qui continuent de lui faire confiance », note le directeur délégué, Faustin Dingana.

Ainsi, quoique, la mise en fonctionnement du nouveau système douanier à quelque peu fait fléchir les réceptions au cours du mois d’avril, mois de mise en fonctionnement de CAMCIS, il reste cependant que « la situation a été rapidement maîtrisée par une bonne coopération technique et opérationnelle avec l’administration des Douanes et l’appropriation de ce système par les opérateurs à qui nous avons apporté notre assistance et accompagnement », mentionne le directeur de l’exploitation, Martin Adepi.

?????????????????????????????????????????????????????????

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici