Cameroun : La Fecafoot de Seidou Mbombo Njoya dans un vent de dictature

0
404

Le Secrétaire général vient d’adresser une demande d’explication à l’un de ses collaborateurs pour s’être exprimé en début de mois sur un plateau de télévision sur une affaire de titres et de grades.

C’est hier 25 février que le secrétaire général (SG) de la fédération camerounaise de football (Fecafoot), Benjamin Didier Banlock a adressé une demande d’explications à Ferdinand Makota avec l’estampille de « Confidentiel » sur la note. Le reproche fait à Ferdinand Makota est que, « au cours d’une intervention dans l’émission ‘’Grand Stade’’ diffusée le 2 février 2020 sur les antennes de la chaîne de télévision Canal 2 Internationale, vous vous êtes allé dans des déclarations sur votre prééminence hiérarchique et fonctionnelle sur le Coordonnateur général des Sélections nationales du Cameroun et sur le Team Manager des lions Indomptables A Fanion ».

Dans sa demande d’explication, le SG de la Fecafoot ajoute que, « en votre qualité d’agent de liaison auprès de l’entraîneur-sélectionneur des lions Indomptables, vous voudrez bien me dire : de qui vous avez reçu l’autorisation pour vous exprimer dans les médias sur le fonctionnement de l’équipe nationale A ; pourquoi vous vous déclarez hiérarchiquement supérieur au Coordonnateur général des Sélections Nationales ; en quoi le Team manager des Lions Indomptables A est votre obligé » ?

En tout cas, Ferdinand Makota a 24 heures pour répondre à toutes ces questions. Quand il l’aura fait et que tout sera rentré dans l’ordre, est-ce en ce moment que les équipes nationales que le SG de la Fecafoot vont commencer à produire de bons résultats. Un candidat à l’élection présidentielle au Cameroun s’est déclaré vainqueur de ce scrutin. Que lui est-il arrivé ? Paul Biya que les Camerounais ont élu et dont le Conseil constitutionnel a proclamé cette élection s’est-il plaint que quelqu’un d’autre dit que c’est lui le président ? D’ailleurs, ses militants le considèrent comme président élu. Les a-t-on arrêtés et mis en prison ? Et dire qu’un agent de liaison est hiérarchiquement plus important que tel ou tel autre responsable, est-ce cela qui empêchera que le moins important fasse son travail ? Il faut finalement s’interroger sur les vrais dictateurs du Cameroun.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici