Cameroun : La compagnie aérienne Camair-Co est au bord de la faillite

0
627

La réunion prévue le 15 octobre prochain semble importante pour l’avenir de cette compagnie nationale camerounaise, qui n’a jamais pu reprendre les airs de manière sereine.

Depuis son vol inaugural en mars 2011, la Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co), baptisée « l’Etoile du Cameroun » ne s’est véritablement jamais stabilisée dans les airs. L’actualité ici restant dans les bureaux avec le bal des Directeurs généraux à la tête de la compagnie, dont l’ancêtre – Camair – était une fierté du Cameroun. Et son principal appareil, le Boeing 747, le Combi, la 11e Province. Ce ne sont que des souvenirs.

Mardi prochain 15 octobre, les responsables de la compagnie vont encore se retrouver au chevet du grand malade qu’est Camair-Co. Ce sera dans les locaux du Comité technique de réhabilitation (CTR) des entreprises publiques à Yaoundé, la capitale du Cameroun. Cette réunion fait suite, selon des informations crédibles, à une correspondance officielle du ministre des Finances – tutelle financière de Camair-Co – Louis Paul Motazé, qui accède ainsi à une requête du directeur général de Camair-Co, qui sollicite un appui financier de l’État d’un montant de 2,6 milliards de FCFA, afin d’éviter un arrêt des activités de la compagnie.

La rencontre de mardi vise à examiner « les modalités relatives à la négociation d’un concours bancaire à contracter au profit de Camair-Co ». Le 22 mai dernier déjà, le Minfi a autorisé le déblocage par le Trésor public d’une enveloppe d’un peu plus de 1,5 milliard de FCFA pour apporter une bouffée d’oxygène aux caisses de Camair-Co. Or, l’Etat, qui est l’unique actionnaire de la compagnie a promis  6 milliards de FCFA pour sortir l’appareil de Louis Georges Njipendi de sortir de la zone de turbulences. La plus importante turbulence étant cette tension entre le directeur général et son président du Conseil d’administration pour une question de nominations du personnel aux fortes odeurs de tribalisme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici