Cameroun : Joe Mboule, le chanteur de charme qui révéla Ben Decca

0
307

Arol Ketch rend un vibrant hommage ce matin sur sa page à Joe Mboule, cinq ans après sa disparition. Chanteur et Manager, il a marqué l’histoire du makossa et de la musique camerounaise en général, notamment dans la gestion du droit d’auteur en tant que spécialiste des droits voisins.

Par Arol Ketch

Artiste de talent et figure emblématique du Makossa, Joe Mboulè est une icône de la musique camerounaise. C’est le titre Mpuli Mwa Salamander sorti en 1973 qui lance sa carrière. A la sortie de ce titre, le jeune élève qu’il était est courtisé de tous les grands éditeurs de la place. Il poursuit ses études en Belgique et en sort nanti d’un diplôme d’analyste-programmeur. Son album malabar est un immense succès qui s’est écoulé à plusieurs de milliers d’exemplaires.

La presse musicale salue l’artiste qu’elle présente comme un précurseur pour l’époque. Ainsi le magazine Bingo – Numéros 408 à 419 le décrit comme étant : « un chanteur de charme, un musicien au sens propre du terme. Bien que la rythmique reste conventionnelle, ses choix d’instruments et ses arrangements annoncent un vent inhabituel dans la musique ».

En 1980, il fonde le label Tempo Records avec lequel il s’auto-produira et produira quelques-uns des jeunes talents de l’époque tels que Ben Decca, Bebey Black et bien d’autres encore. Depuis son retour au Cameroun en 1986, Joe Mboule s’implique entièrement sur la question des droits d’auteurs et la promotion des artistes francophones au sein de divers organismes tels que le Conseil francophone de la chanson et la Fédération Internationale des Acteurs (FIA).

Petite anecdote

Comme nous le savons tous, c’est Joe Mboule qui a lancé la carrière de Ben Decca. Bien avant, il aura transformé Mouangue Eyoum Victor Bernard en Ben ecca. Ben pour Bernard, Decca pour le pseudonyme du père de Ben. Ce qui deviendra un phénomène musical depuis près de 40 ans au Cameroun et un label Ben, Grâce, Dora et le cadet Isaac. Après son premier album (ô mulema) aux côtés de Joe Mboule, Ben Decca se fâche avec celui-ci et quitte son écurie. Ben Decca choisit de composer une chanson pour exprimer son mécontentement à l’endroit de Joe Mboule. C’est alors que naîtra la célèbre chanson  » Vampire  » de Ben Decca. Réponse du berger à la bergère, le grand Joe Mboule composera le célèbre Makossa  » Na Lakisse Wa ».

Toute chanson a une histoire, chaque chanson est une histoire…. encore faut-il la connaître…. Il est décédé le 11 octobre 2015 à Douala, Cameroun. Il laisse de nombreuses mélodies à succès parmi lesquelles : Julie, Malabr, Se Tomba, Ne Wâ Mbussa, Embe mulema, Osi Linga, Embe Mulema etc.

Installez l’Appli de Camer-Press pour suivre l’Actualité sur votre Téléphone via ce lien Play Store :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici