Cameroun : Jean-Marie Dimbele aux commandes de la ville de Bertoua

0
228

Les 50 conseillers municipaux de Bertoua 1er et de Bertoua II l’ont plébiscité comme premier maire de la ville de Bertoua. Le secrétaire général du Comité central du RDPC.

Une nouvelle ère s’ouvre dans la capitale régionale de l’Est avec l’élection du nouveau maire et de ses adjoints. C’est un visage bien connu des populations qui a pris les rênes de cette ville le 4 mars dernier à l’issue de la session du conseil de communauté présidé par le préfet du département du Lom-et-Djerem. Dimbele Jean-Marie est un professeur des lycées d’enseignement technique hors échelle option comptabilité et finances, qui a occupé plusieurs hautes responsabilités en tant que surveillant général du Cetic de Bertoua, délégué régional du ministère des mines pour l’Est et pour le Littoral par la suite. Ce quinquagénaire pétri de près de 24 ans d’expérience politique et administrative est issu de l’ethnie Gbaya comme ses deux prédécesseurs.

Sur le plan politique, il a été délégué à l’éducation la sous-section RDPC de Bertoua–Kpokolota puis délégué à la formation de la section RDPC du Lom et Djerem Sud 2. Le nouveau maire s’est fixé pour objectif principal l’amélioration des conditions des populations et la transformation de Bertoua en ville émergente et futuriste. Plusieurs axes sont retenus : l’aménagement des voies existantes, la création de nouvelles routes, l’éclairage public, la construction des infrastructures susceptibles de générer des fonds à la mairie, la création des sites touristiques et des espaces verts, la mise en place d’un cadre de dialogue permanent avec les mairies d’arrondissement entre autres.

Des priorités qui cadrent avec l’actualité urbaine car Dimbélé Jean Marie hérite d’une ville en plein chantier avec l’amélioration de la voirie urbaine par le Projet C2D régional qui a finalement pris son envol et qu’il doit parachever. Idem pour les travaux d’amélioration de l’offre en eau potable. Un projet de réhabilitation et d’extension du réseau d’eau potable est actuellement mis en œuvre, mais n’intègre pas les zones périphériques de Bertoua alors que la ville s’agrandit de plus en plus.

Les trois autres grands défis qui attendent le nouveau maire sont l’épuration de nombreux arriérés de salaire des employés municipaux, la lutte contre le désordre urbain, et la construction de la voie de contournement de la ville. Le désordre urbain s’érige de plus en plus en règle à Bertoua avec les ordures ménagères qui sont jetées n’importe où, et la prolifération des garages érigés sur l’emprise publique. Dimbélé Jean-Marie devra œuvrer pour un retour à plus de civisme de ces concitoyens et permettre le désengorgement du centre urbain des nombreux camions et semi-remorques qui la polluent et causent de nombreux d’accidents mortels chaque année.

Source : L’Essentiel du Cameroun

Pour suivre toute l’Actualité sur le Cameroun, Installez l’Application de CamerPress sur votre Téléphone en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici