Cameroun : Isi Yanouka ambassadeur d’Israël chez le ministre des PME Achille Bassilekin III

0
229
????????????????????????????????????

Le nouvel Ambassadeur de la République d’Israël au Cameroun a été reçu en audience par le ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat, Dr Achille Bassilekin III, vendredi dernier à son cabinet.

Les deux personnalités ont passé en revue la coopération entre Israël et le Cameroun dans le domaine des Pme, et exploré les domaines dans lesquels, sur l’année 2020 et même au-delà de l’année 2020, cette coopération va être portée à un autre niveau, pour tirer parti de l’avancée d’Israël sur le plan technologique et surtout de son écosystème de startups qui est l’un des meilleurs du monde. Dans l’optique du rayonnement de l’écosystème entrepreneurial camerounais, le ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat est résolument à pied d’œuvre. Vendredi dernier à son cabinet à 9 heures, il a reçu en audience Son Excellence Isi Yanouka, le nouvel Ambassadeur d’Israël au Cameroun.  Pendant près de 30 minutes d’horloge, les deux personnalités ont passé en revue les divers aspects liés à la coopération entre le Minpmeesa et l’Ambassade d’Israël au Cameroun notamment dans le domaine des Pme. En effet, depuis quatre ans, en partenariat avec le Minpmeesa, le secteur privé (YES Cameroun) et d’autres partenaires au développement

(Unicef et l’OIM, entre autres), l’Ambassade de la République d’Israël au Cameroun organise chaque année dans le domaine de l’entrepreneuriat jeune, pendant quatre jours, un séminaire sur l’innovation et le high-tech. Il s’agit d’une rencontre qui regroupe environ une centaine d’entrepreneurs, venue des dix régions du Cameroun. L’objectif étant d’outiller les participants d’aptitudes entrepreneuriales en les édifiant sur des thèmes spécifiques à l’instar de : la culture startup israélienne,  comment trouver une idée innovante, comment développer un produit High Tech, entre autres. Aussi, le Minpmeesa en profite pour sensibiliser et assurer une meilleure appropriation des réformes publiques, des outils et des instruments qu’il met en place pour booster l’activité entrepreneuriale au Cameroun.

Côté participants, ces derniers exposent leurs produits et services sous forme de mini-foire. Toutefois, en rappel, dans le cadre de l’option de la redynamisation des échanges économiques et d’échanges d’expertise prise par les deux parties, le Minpmeesa a reçu, au cours du premier trimestre dernier, Son Excellence Ran Gidor, ex-Ambassadeur de la République d’Israël au Cameroun, audience au cours de laquelle les deux parties sont convenues de la transmission à la partie israélienne des projets institutionnels du Département en attente de financement ou d’expertise technique. Sur un tout autre plan, le Gouvernement israélien a érigé au sein de l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé, un Centre High Tech de dernière génération doté d’équipements de haute technologie pour les étudiants, les startups et les Pme innovantes.

Créée en 2001, ledit Centre équipé de 12 laboratoires avec plus de 100 robots et 160 ordinateurs, forme les ingénieurs en robotique, en mécatronique, en informatique et automation industrielle. Avec la création d’un Département d’impression 3D au sein de ce Centre, il a été officiellement présenté au grand public le 10 avril 2019 par l’entreprise israélienne SELA Educational Initiatives Ltd.

Ainsi, les deux personnalités ont exploré les perspectives de la coopération sectorielle dans le domaine des Pme avec Israël, notamment en termes d’appui à la mise en place des incubateurs et accélérateurs d’entreprises dans les structures de formation de l’enseignement supérieur, avec l’exploration de la mise en place d’une convention de partenariat entre le Centre High Tech et le ministère pour la capacitation des acteurs des Pmeesa ; d’appui au processus d’utilisation par les entreprises du secteur agricole des résultats de la recherche ; la réactivation du programme de bourse destiné aux officiels du Minpmeesa dans le cadre du renforcement de leurs capacités.

Bien au-delà, en explorant les pistes favorables au rayonnement de l’activité entrepreneuriale au Cameroun, les deux parties ont souscrit que l’expertise israélienne pourrait être capitalisée dans divers secteurs d’activités parmi lesquels la promotion de l’agro-industrie dans les zones à écologie fragile du Nord, à travers leur système d’irrigation gouttes à gouttes, la structuration d’un réseau d’entreprises spécialisées dans les énergies renouvelables, la transformation de produits textiles ; non sans envisager la mise en place d’un cadre formel de coopération sectorielle dans le domaine des Pme.

Source : Le Soir

Pour Suivre toute l’Actualité du Cameroun, Installez l’Appli de CamerPress sur votre Téléphone Via ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici