Cameroun – Hydrocarbures : La filiale locale du Pétrolier Perenco a un nouveau patron Armel Simondin

0
205

Selon des informations données par la Société nationale des hydrocarbures (SNH), le pétrolier franco-britannique Perenco a procédé à un changement à sa tête au Cameroun (gaz, pétrole), en nommant Armel Simondin au poste de directeur général (DG).

« M. Simondin, remplaçant de M. Broche qui dirige désormais la filiale gabonaise de Perenco, est un expert des forages, habitué du terrain. Il occupait depuis 2011, les fonctions de directeur des opérations et des forages du groupe Perenco », apprend-on. Les deux DG entrant et sortant ont été présentés au directeur général de la SNH, Adolphe Moudiki, courant septembre, par Benoît de la Fouchardière, directeur général du groupe Perenco.

Ce changement intervient alors que le pétrolier a renégocié ses contrats jadis avec la SNH. Depuis cette année 2021, lesdits contrats ont été convertis en contrats de partage de production (PSC), conformément aux dispositions du code pétrolier camerounais. Cette conversion est un peu à l’image du partenariat qui lie les deux parties sur le champ « Moabi » depuis une autorisation présidentielle signée le 8 janvier 2019. Selon ladite autorisation, Perenco obtient 75% des parts et la SNH 25%. Ceci pour une période de 20 ans.

Depuis 1993, Perenco est le partenaire majeur de la SNH dans la conduite des projets pétro-gaziers au Cameroun. Les opérations de production de cet opérateur proviennent des concessions de Rio del Rey, Moudi et Ebome. En 2018, Perenco et la SNH se sont associées pour développer le marché du GNL (Gaz naturel liquéfié) grâce au Hilli Episeyo, la 2e usine flottante de liquéfaction du gaz naturel dans le monde, installée au large de la cité balnéaire de Kribi, dans la région du Sud du Cameroun.

Perenco se présente aujourd’hui comme le premier opérateur au Cameroun en termes de production, avec des opérations dans le bassin de Rio del Rey et de Douala, et une production de pétrole et de gaz de 65 000 boepd (51 000 barils par jour et 24 millions de m3 de gaz par jour).

Source : Investir au Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici