Cameroun : Hamadou Sali du RDPC se défend après ses propos controversés

0
488

L’ancien PCA de Camrrail et DIT du Douala et député à l’Assemblée nationale du Cameroun, qui a fait un coup de gueule en accusant les ministres originaires de l’Extrême-Nord d’être à l’origine de la sous-scolarisation dans cette région, estime que ses propos ont été mal interprétés.

Dans une interview ce journal dans le trihebdomadaire L’œil du Sahel, le député de l’Extrême-Nord réaffirme plutôt sa fidélité à Paul Biya, président de la République et président de son parti, le rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). « Nous étions dans le cadre d’une rencontre entre élites d’une même région et échangions sur les voies et moyens de faire face aux difficultés que rencontrent les populations », a confié Hamadou Sali.

Et le député par ailleurs président de la section RDPC de Bogo dans le Diamaré  de poursuivre: « Nous étions entre élites, membres d’un même parti et ç’aurait dû rester entre nous. Cela étant, il est vrai que le Chef de l’Etat, son excellence Monsieur Paul Biya et Président national de notre parti, a donné à notre région tous les leviers pour porter les aspirations et les attentes de nos populations. Nous le remercions pour cela. Mon propos était adressé à nous, élites de l’Extrême-Nord, avons notre part de responsabilité dans les difficultés que rencontrent les nôtres ».

L’Elite de la région de l’Extrême-Nord a confié que le 6 novembre a été l’occasion de passer en revue ces succès, mais également de voir « quels sont les chantiers sur lesquels nous devons nous mobiliser pour apporter un mieux-être aux populations ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici