Cameroun – Guinée Equatoriale: Deux ministres pour éviter une crise frontalière

0
374

Le communiqué de presse du ministre délégué à la présidence, chargé de la Défense Joseph Beti Assomo, qui y sera avec le Minat Paul Atanga Nji.

« Sur très hautes instructions du chef de l’Etat, chef des forces armées, le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense et le ministre de l’Administration territoriale, effectueront une visite de travail conjointe dans la région administrative du Sud, les jeudi 02 et vendredi 03 avril 2020. Cette visite de travail de deux jours les conduira principalement à Kye-Ossi, département de la Vallée du Ntem. Ils y visiteront notamment les postes avancés de la 132e Compagnie d’infanterie motorisée et apprécieront in situ la situation qui prévaut dans la zone dite des trois frontières Cameroun – Gabon – Guinée équatoriale.  A l’issue, les deux ministres tiendront à huis clos, une réunion d’évaluation de la situation sécuritaire avec les participants déjà informés par des canaux appropriés.» Tel est le communiqué du Mindel signé hier 1er avril 2020 et publié ce matin dans Cameroon Tribune.

L’on se souvient que, en juillet 2019, l’armée camerounaise dénonçait un projet de mur équato-guinéen à la frontière. Le patron de l’armée camerounais, René Claude Meka avait fait une descente sur le terrain, pour constater que des bornes avaient même été déplacées par la partie équato-guinéenne. Ce qui avait créé la colère des populations camerounaises locales, qui voyaient une partie de leurs plantations dans le territoire de ce pays voisin.

« Nous avons constaté que des militaires équato-guinéens avaient traversé la rivière (qui matérialise la frontière naturelle) et posé des jalons du côté camerounais », avait expliqué un officier de l’armée s’exprimant sous le couvert de l’anonymat. Ces jalons empiètent sur « notre territoire sur une profondeur variant entre 1 et 2 kilomètres », avait-il ajouté. Le Général de Corps d’Armée René Claude Meka avait alors affirmé que les forces de défense ne permettront « aucune intrusion illicite » sur le territoire camerounais.

Pour suivre toute l’Actualité sur le Cameroun, Installez l’Application de CamerPress sur votre Téléphone en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici