Cameroun : Guerre des Lobbies pour la construction du siège de l’Ohada

0
463

Les procédures d‘octroi du marché sont à l’origine du conflit entre le nouveau Secrétaire permanent Sibidi Darankoum et son prédécesseur Cossi Sossa, croit savoir Le Messager de ce matin.

L’on se souvient que c’est vendredi dernier 30 août que la passation de servicce a eu lieu entre les deux personnalités, à l’actuel siège de Yaoundé, capitale du Cameroun. Dix jours avant, le 20 août, le ministre d’Etat en charge de la Justice Garde des Sceaux, Laurent Esso avait procédé à la pose de la première du nouvel immeuble siège de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (Ohada).

La construction de l’immeuble de 10 étages sera assurée par groupement Caiu Sarl / Svam Arquitectos, Maître d’œuvre du projet. L’édifice aura la particularité, entre autres, d’exprimer l’art africain, dans son essence. Bioclimatique, il se présente sur le profil en dégradé et renfermera en outre 200 bureaux modulables, un amphithéâtre et des salles de conférences, une salle polyvalente, une bibliothèque, des parkings souterrains sur 02 sous-sols, une cantine, des salles pas perdus, une entrée publique et une entrée pour les personnalités et le personnel.

Le siège de l’Ohada sera entouré d’espaces verts, chaque niveau en sera également agrémenté, le but étant de créer une atmosphère bon enfant, frein à l’habituel stress des bureaux conventionnels. «On y aura l’impression d’être à la maison, vu qu’on passe près de 80% de son temps au bureau», dira Mesmin Watat. Techniquement, chaque niveau du bâtiment est un plateau en décalage de plancher, qui permettra de combattre la lumière qui s’abat sur le bâtiment.

Le traité fondateur de l’Ohada signé par les chefs d’État à Port Louis, Île Maurice, le 17 octobre 1993, et modifié à Québec au Canada le 17 octobre 2008, a fait du Cameroun le siège de l’Organisation commune qui comporte aujourd’hui 17 États membres, à savoir (par ordre alphabétique) le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Centrafrique, les Comores, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée, la Guinée-Bissau, la Guinée Équatoriale, le Mali, le Niger, la République démocratique du Congo, le Sénégal, le Tchad et le Togo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici