Cameroun : Franck Happi et Pr Nkou Mvondo allument le feu à l’AG extraordinaire de la Fecafoot

0
220

L’Assemblée générale extraordinaire de la fédération camerounaise de football (Fecafoot) se tient depuis ce matin à l’hôtel Mont Febe de Yaoundé, capitale camerounaise, dans une ambiance tendue.

Tout a commencé hier avec l’interdiction de ce rendez-vous des gestionnaires du football camerounais, après que le ministre des Sports et de l’Education physique Narcisse Mouelle Kombi a constaté le non-respect des textes en la matière.

Le sous-préfet de Yaoundé II au centre du tourbillon administratif était ce matin sur les lieux à l’hôtel Mont Febe. Lui qui a interdit, puis autorisé l’Assemblée générale extraordinaire de la Fecafoot. Sur son rétropédalage en ce qui concerne ses deux décisions contradictoire prises hier, notamment l’interdiction de l’Assemblée générale de la Fecafoot et son autorisation, l’administrateur civil explique que « l’administration est dynamique. Elle peut se réajuster. C’est ce qui a motivé notre deuxième décision ».

Le Professeur Prospère Nkou Mvondo – président du club de l’Université de Ngaoundéré – et Franck Happi – président de l’Union sportive de Douala – exigent la participation de tous les clubs professionnels au cas contraire l’A G est nulle et de nul effet. Vincent Onana, Pascal Owona Baylon et Issa Hayatou, trois anciens présidents de la Fecafoot sont présents, ainsi que les commissaires du ministère des Sports et de l’Education physique (Minsep) sont dans la salle. Pour l’élection du prochain du bureau exécutif de la Fecafoot, il faudra convaincre les 111 électeurs. Ainsi en a décidé l’Assemblée générale extraordinaire de la Fecafoot.

Des résolutions, qui risquent de ne pas prospérer car, ce ne sont pas les membres légitimes de l’Assemblée générale de la Fecafoot, qui se réunissent en ce moment. C’est d’ailleurs pour cette raison que le Tribunal arbitral du Sport (TAS) avait annulé le processus électoral, qui a conduit Seidou Mbombo Njoya à la tête de la Fecafoot. La Fifa et la CAF, faisant du chantage au Cameroun autour de l’organisation de la prochaine coupe d’Afrique des nations de football CAN TotalEnergies 2021, elles imposent Seidou Mbombo Njoya à la tête de la Fecafoot et la tenue de cette Assemblée générale extraordinaire illégitime. La CAN 2021 passée, le Minsep va se retourner vers le TAS, qui va encore annuler les travaux en cours en ce moment et le cercle vicieux va continuer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici