Cameroun : Football : Canon de Yaoundé plus fort que Tonnerre Kalara Club

0
235

Ce qu’il convenait d’appeler « le Clasico » de la capitale camerounaise a connu la victoire du Kpa-Kum sur son adversaire par 2 buts à 1 ce 16 février au stade de Ngoa-Ekellé.

La rencontre de la 22e journée du championnat Elite One entre Canon

Kpa-Kum et Tonnerre kalara club (Tkc) était présentée comme l’une des grandes affiches, le « Clasico ». L’on n’était pas loin des empoignades entre les deux équipes dans les années 80 au stade de Ngoa-Ekellé. Sur le terrain, les deux équipes ont donné du spectacle. Dans les gradins, il y

a eu de la chaleur donnée par les supporters. Mais, à la fin, le Kpa-Kum a été le vainqueur de la partie sur le score de 2 buts à 1. Plusieurs clichés de ce match chaud sont restés gravés dans les mémoires. Alphonse Kévin Assiga a inscrit les deux buts de Canon, dont un à chaque mi-temps (15ème et 66ème). Tous ces buts ont été marqués sur coup de pied arrêté. Le premier sur un coup franc avec poteau droit rentrant de Gustave Onana, le gardien de buts de Tkc. Le deuxième sur penalty, consécutif à une faute de main sifflé dans la surface de réparation de Tonnerre. La décision d’Antoine effa Essouma, l’arbitre de la partie, a été chaudement contestée par les joueurs, dirigeants et supporters de Tkc.

A leurs yeux, il n’y avait pas lieu de siffler une faute qui n’en était pas une. Ils ont tenu à porter des réserves de qualification même dans les vestiaires, à la fin du match. Ce n’était plus l’affaire d’Alphonse Kévin Assiga, dont le doublé dans ce match, le propulsait en tête des buteurs avec désormais un capital de 10 buts. Il a aussi eu ces dix dernières minutes âprement disputées, où Tkc bien que mené, a pris la direction des opérations et a vu ses efforts récompensés par le but de Franck Stève Belobo (89ème), rentré en deuxième mi-temps. Les quatre minutes de temps additionnel seront bien longues pour Canon, bien bousculé dans ses derniers retranchements et dont la défense a réussi à repousser les assauts répétés de son adversaire. Le coup de sifflet final est intervenu sur cette victoire de Canon.

Une victoire qui interpelle plutôt pour la suite, selon Bertrand Ngougni, l’entraîneur de Canon de Yaoundé. « Nous sommes satisfaits d’avoir pris ces trois points. Mais, nous allons garder la tête sur nos épaules, parce que derrière au classement, ça remonte très vite et nous allons essayer avec 29 points, de rester dans le peloton. C’est un championnat vraiment difficile. Mais, nous pensons que pour le prochain match contre Dragon, une autre victoire confirmera que nous sommes en bonne santé ». Reconnaissant au passage les sueurs froides des dernières minutes de la partie : « Canon a fait la différence beaucoup plus dans le contenu et puis nous avons eu aussi un peu de chance, parce qu’on s’est créé beaucoup d’occasions et on en a marqué très peu. On aurait pu passer aussi à l’attrape, parce que sur la fin, Tonnerre a pris l’ascendant. Heureusement que nous sommes restés en place et je pense que nous allons essayer de corriger cela davantage aux entraînements afin de marquer plus de buts pour faire la différence ».

En face, supporters, joueurs et dirigeants de Tonnerre kalara club affichaient des regards fermés. L’heure est grave et c’était la 4ème défaite d’affilée. Ce qui plonge l’équipe au classement. Mais surtout, ils en avaient contre l’arbitre. « Sur e plan technique, il faut noter aussi qu’on a manqué un peu de chance au niveau de la finition. On a eu des occasions mal négociées par nos joueurs. Mais il y a aussi eu l’arbitrage. Nous avons eu aussi des occasions où l’arbitre pouvait siffler un penalty en notre faveur. Nous sommes obligés de continuer à jouer. Il faut souvent laisser les deux équipes se déployer. C’était une belle rencontre du niveau de l’élite. Mais il y a eu ces questions d’arbitrage », accuse Théodore Nkouetchou, l’entraîneur de Tkc.

Source : Le Jour

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici