Cameroun – Fonds Covid-19 : Le président du MRC Maurice Kamto dans le viseur

0
212

Si l’on voulait assimiler les Camerounais à des benais, on ne s’y prendrait pas autrement. Figurez-vous que devant quelques journalistes, à l’occasion d’une conférence de presse sur l’audit portant sur la gestion des fonds covid-19 – une opération de collecte parallèle organisée par Kamto et ses amis et pompeusement baptisée Survival Cameroons – que l’on présentait à l’époque comme transparente et sécurisée, celui qu’une certaine opinion présente comme le « président heulu » – pour les plus téméraires ou « le principal opposant» (sans parlementaire, conseiller municipal ou régional) de Paul Biya pour les moins allumés, n’a trouvé comme seule explication, celle du bug informatique afin de tenter de justifier la distorsion abyssale entre les sommes collectées et celle affichées sur le site de cette opération.

Le bug informatique qu’est-ce que c’est à la réalité ? Un bug en informatique est un défaut de conception d’un programme à l’origine d’un dysfonctionnement dont la gravité peut aller de bénigne (défauts d’affichage mineurs encore appelés glitches) à majeure comme des plantages.

Après le penalty « transformé », afin de justifier son auto-proclamation comme vainqueur de la présidentielle de 2018, après le « non au holdup électoral » pour faire descendre dans la rue les populations afin de l’aider à obtenir par le chaos ce qu’il n’a pas pu obtenir par les urnes, après la tentative de marche insurrectionnelle sur le palais d’Etoudi afin d’en déloger le locataire légitime et légal ( sic !), voilà que dans un numéro de prestidigitateur dont il a seul le secret, le « pape » du droit sert aux Camerounais « le bug informatique » pour justifier et éventuellement se dédouaner au regard de ce qui apparaît aux yeux de tous, y compris au plus près de lui comme un gigantesque détournement de fonds, une arnaque sur le dos de citoyens certes bienveillants mais surtout naïfs. Si notre savant juriste avait pensé que tous nous goberions son histoire il s’est fourvoyé…. une fois de plus, une fois de trop. Un bug est un défaut de conception d’un programme.

Cela suscite donc un certain nombre de questionnements : le bug se limite-t-il aux programmes informatiques ? Kamto et ses amis ont-ils bien conçu leur collecte ? Kamto et ses amis ont-ils induit des défauts volontairement pour les résultats que l’on sait ? Même le très énigmatique Penda Ekoka ne s’embarrasse pas de fioritures pour tacler son allié en qualifiant son explication de légère…. Que n’aura-t-on pas vu et entendu depuis qu’une certaine constellation de forces centrifuges a voulu imposer dans l’opinion que le professeur Maurice Kamto était le messie que le Cameroun attend. Face à cette énième turpitude, vivement que les autorités judiciaires s’intéressent de plus près à ce dossier et éviter un bug informatique plus grave à l’avenir…. Suivez mon regard !

Source : La Nouvelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici