Cameroun : Fin du Pacte colonial – Sonamine – Paul Biya va-t-il s’en sortir ?

0
734

Pris sur la Page de Bertin Metsengue

Ce 14 Décembre  2020, le président Camerounais a signé  un décret portant  création d’une Société d’exploitation  et de commercialisation  des mines appelée(SONAMINE). Celle -ci fait suite à  la fin des accords spéciaux avec la France qui lui donnaient  l’exclusivité  de l’exploitation minière  dans le sous-sol camerounais. 

Ce n’est plus un secret pour personne.  Ce 7ème  mandat de Paul  Biya  est celui qui consacrera  une grande place à  l’émergence  du pays. Jadis frappé d’une interdiction  tacite d’exploitation de son sous-sol au profit d’autres nations,   le Cameroun  a désormais les mains libres  pour utiliser  toutes  ses ressources qu’il juge utile pour son développement sans se référer  à  un quelconque tutorat.  Ainsi donc Paul Biya actionne  donc la phase décisive  de son mandat en lançant  cette fois l’exploitation de plusieurs ressources naturelles. Cette décision concourent à  élever le niveau  de vie des populations  et le bien-être social tant souhaité  par son peuple  qui durant 38 ans se bat à  ses côtés pour amener cette grande nation au firmament de l’émergence. Après  les gisements  de pétrole de Bakassi,  place à  l’or, Coltrane, diamant, Mercure et autres disséminés  dans le sous-sol du pays.

La Sonamine aura du pain sur la planche!

Jusqu’en 1990, le Cameroun de concert avec le Pnud et le Bureau de recherches géologiques et minières (Brgm) avait mené des études pour retracer le potentiel minier du pays. Les résultats de ces études, de même que plus de  les 160 permis de recherche déjà octroyés démontrent l,immensité  des richesses du sous-sol du Cameroun .D’après le ministère en charge des Mines, Il y a aussi le fer des Mamelles près de Kribi; le fer de Nkout (Djoum); le rutile d’Akonolinga; le calcaire de Mintom, l’or dans les régions du Sud et de l’Est ; l’uranium à Poli et Lolodorf qui seront bientôt exploités.Mais, les données minières jusqu’ici disponibles ne concernent que 50% du territoire national, d’après le ministère en charge des Mines. C’est dire qu’il y a encore d’énormes ressources minières à découvrir au Cameroun d,où  la création  de la SONAMINE.

Qui explorait nos richesses et pour quelle rendement ?

Plusieurs permis  d’exploitation  avaient été  octroyés  à  des multinationales  étrangères. Il s’agit du permis d’exploitation octroyé à la société Geovic pour l’exploitation du nickel, cobalt et manganèse à Nkamouna – Lomié à l’Est Cameroun  et celui octroyé à la société C and K Mining Inc pour l’exploitation du diamant et des substances annexes à Mobilong Yokadouma. Par ailleurs, trois permis d’exploitation sont octroyés pour l’exploitation du calcaire et le marbre  d,autres comme  Cam Iron, filiale de l’australien Sundance Ressources pour l’exploitation du fer de Mbalam et Cameroon Alumina Limited qui  exploitent les gisements de bauxite de Mini, Martap et Ngaoundal (Adamaoua) ne sont pas en reste.  Malgré cette exploitation, ce sont les multinationales  étrangères ayant eu l’aval de Paris qui en profitaient au détriment  des pauvres populations ou encore du gouvernement  camerounais  lui lui-même  victime  de ces accords  inégaux.  Il est donc certain  que rien ne sera plus négocié  à  Paris. Dj coup tous ces permis d’exploitation  subiront une relecture profonde et un toilettage pour donner une meilleure  part aux populations  et au gouvernement  camerounais.

Paul Biya, de la parole  à  la réalité. 

Le président  avait  déclaré  en 1987 dans une radio étrangère  qu’il voulait  qu’on retienne  de lui celui qui a apporté  à  son pays , la démocratie et la prospérité.  Si la démocratie est effective, la prospérité  est en marche.

Le mandat  des grandes opportunités  ouvre  la voie de l’émergence  du pays matérialisé  par le plein emploi,  l’augmentation du niveau  de vie,  et surtout  l’industrialisation dont le plan avait  été  conçu  depuis le mandat passé et donc l’implémentation  est en train d’être exécuté. Il revient  donc au camerounais  de ne pas se laisser  perturber ni dérouté  par ceux-là et leur complice qui ont cru vouloir maintenir tout un peuple  éternellement  dans la misère.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici