Cameroun : Express Union en manque de liquidités pour les transactions

0
568

Selon plusieurs clients, il devient de plus en plus difficile de se faire payer  un certain montant dans cette microfinance spécialisée dans les transferts d’argent au Cameroun.

Selon la grande Une du quotidien de l’Economie de ce matin, le problème est posé. Même si c’est sous la forme d’une interrogation. Mais, une réalité. Expérience faite, par deux fois, pour un montant de 350.000 FCFA envoyé d’un pays voisin, il nous a fallu faire le tour des agences de Express Union des arrondissements de Yaoundé III et Yaoundé VI pour espérer être payé.

Nsimeyong, Efoula, Carrefour Biyem-Assi, etc. A l’agence du Rond Point Express, il a été demandé au client de revenir deux heures plus tard, du fait, disaient les commis à la tâche, un problème de connexion internet. En général, des agences quasi désertes, moins bondées de monde comme jadis.

En effet, les malheurs de cette microfinance ont commencé avec l’avènement des transferts d’argent électronique via les opérateurs de téléphonie mobile ; qui, révélait un spécialiste (Ariel Ngnietedem), n’étaient que les intermédiaire des grandes banques, qui disposaient de l’aval légal de la commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac), le gendarme des banques de la sous-région, qui a pour président le gouverneur de la banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici