Cameroun : Equinoxe–Gate et la mise en demeure de René Sadi

0
1089
??????????????????????????????????????????????????????????

Par Bertin Metsengue

Le gouvernement camerounais par la voie de son porte-parole René Emmanuel Sadi a servi ce mercredi 12 Novembre 2020 une mise en demeure au groupe de Séverin Tchounkeu sur le motif de la diffusion des témoignages mensongers. Ces dérives éthiques et déontologues ont été commises dans l’émission « parole de femme » diffusée le mardi 03 Novembre 2020 à une heure de grande écoute.

Les faits

Les faits remontent au mardi 03 Novembre dernier, une dame nommée Djomo Yepmo Stéphanie a cru bon de venir sur le plateau de « parole de femme » émission diffusée en milieu de journée donc à une heure de grande écoute, débiter des contre-vérités sur le opérations sécuritaires menées par les forces de sécurités et même de défense dans le NOSO. En clair elle décrivait une scène macabre fictive et imaginaire qu’elle aurait vécu mais qui à la réalité n’avait jamais existée. Tout ceci visait à vraisemblablement ternir l’image des forces de défense et de sécurité et créditer la thèse des terroristes Ambaboys en rapport avec les massacres lâches et barbares de 7 jeunes écoliers par ces scélérats à Kumba. Interpellée, la mise en cause va passer aux aveux. C’est un mensonge. Mais comment un mensonge a pu être servi à l’opinion à une heure de grande écoute ? la journaliste a-t-elle questionner la source ? L’a-t-elle confrontée telle que le veut la rigueur du métier ? où est parti le traitement de l’information dans cette chaine ? Autant de questions que suscite cette gourde plus mais de trop.

Et si Equinoxe Etait le relais communicationnel des chantres du chaos du 237 ?

En effet, ce média est devenu le média par excellence des positions antirépublicaines. Il n’ y a qu’à écouter cette chaine pour comprendre la dangerosité de ses productions. En son temps , le ministre de l’Intérieur(Administration territoriale ) avait clairement mis ce médias en garde sur son orientation éditoriale subite depuis le début de la crise NOSO. Le Directeur de Publication était alors monté au créneau pour crier au complot. Pourtant cette chaine donne la parole aux casseurs d’ambassades et à des personnes qui mènent une cabale pernicieuse contre les institutions et ceux qui les incarnent. Ils défendent ouvertement des ONG de pacotilles qui montent des rapports mensongers contre l’Etat du Cameroun. Pourtant, pour des médias professionnels, il y a une posture communicationnelle à adopter en temps de crise. Au lieu de cela, c’est un matraquage des consciences et de l’opinion en faveur des chantres du chaos qui viole l’opinion régulièrement.

Et si les déclarations de dame Djomo Yepmo Stéphanie visaient à justifier l’Attentat des Universités annoncées par les Ambaboys ?

Il est une chose, se fondant sur le fait que , Equinoxe regorge des professionnels de l’information et de la communication, il n’est donc pas possible pour ceux-ci de diffuser une information sans avoir passé au crible de la critique celle-ci avant diffusion c’est-à-dire parfaire le traitement d’une information avant la diffusion. A moins que cela soi voulu pour servir une cause plus funeste. Un Communicateur ambaboys le nommé Miem Tong annonce en Aout un massacre en préparation, En Octobre et le 24, 07 pupilles du pays sont lâchement assassinées. quelques jours, Equinoxe donne la parole à la nommée Djomo Stéphanie sans aucun prétexte apparent pour venir mentir sur les prétendus crimes commis par les forces de sécurité et de défense donc la mission est crédibiliser la thèse des terroristes Ambaboys qui voulaient attribuer ces crimes horribles aux FDS. Par la Suite l’un des financier Ambaboys, le Criminel, Eric Tataw il y a quelques heures promet « mener une action de vengeance ferme dans Yaoundé,……. ». Tout ceci, visent à justifier auprès de certains pays étrangers dans lesquels ils vivent notamment les USA qu’ils ne sont pas responsables des actes terroristes qu’ils financent en toute impunité.

Comment les terroristes Ambaboys utilisent Equinoxe pour diriger les soupçons !

Ceci fait suite à la sortie du congrès américain il y a quelques jours qui met ces criminels en garde contre leurs actions terroristes et contre une quelconque partition du Cameroun. Parti sur cette analyse, il serait urgent que le gouvernement ne s’arrête pas à une simple mise en demeure mais à une enquête plus approfondie sur les éventuelles complicités pouvant exister avec les réseaux terroristes Ambaboys et les responsables de ce média. Il est ici à saluer, la hiérarchie de la Communication du RDPC qui a suspendu sa présence sur les plateaux de ce médias jusqu’à nouvel avis. Les autres partis politiques devraient également en faire autant. Il serait aussi urgent pour le Cameroun de mettre en garde le pays qui héberge ce criminel de Eric Tataw contre une quelconque attaque terroriste sur le sol camerounais. Ces pays ont été sollicités depuis le début des attaques et des massacres sur le sol camerounais mais jusqu’ici seul le Nigéria avait réagi, même si les Usa n’ont fait que mettre en garde ceux qui sont installés sur son sol.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici