Cameroun : Eneo doit remplacer 90.000 poteaux électriques en 2 ans

0
169

Explication d’Eric Mansuy, le directeur général d’Eneo. Les usagers continuent de constater des coupures régulières. A quoi est-ce dû ?

Depuis fin 2019, de nombreuses contraintes ont fortement perturbé le processus d’équilibre entre l’offre et la demande dans le Réseau Interconnecté Sud (RIS) et le Réseau Interconnecté Est (RIE). Nous observons notamment que la croissance régulière de la demande en énergie augmente les contraintes sur les réseaux (surcharge de transformateurs d’interconnexion, congestion sur les lignes de transport) qui limitent les capacités d’évacuation des productions des centrales hydrauliques sur le réseau de transport, malgré la bonne hydraulicité observée cette année dans les lacs. En outre, la sollicitation plus importante de nos centrales thermiques cause à son tour une augmentation des besoins en carburant, besoins qu’Eneo ne peut satisfaire entièrement à cause du manque de liquidités. Tous ces éléments conduisent à des déficits de production pouvant aller jusqu’à 130 mégawatts certains soirs. C’est tout le secteur de l’électricité qui est en proie à cette crise aiguë de liquidités. Pour Eneo, c’est en grande partie dû à d’énormes impayés, qui nous empêchent d’honorer tous nos engagements.

A quand l’embellie ?

Depuis décembre dernier, le Premier ministre, chef du gouvernement, a pris la mesure des menaces qui pèsent sur le secteur et a instruit les ministres et administrations concernés de prendre les actions nécessaires au rétablissement de l’équilibre financier du secteur en général. Ces actions comprennent, entre autres, l’injection immédiate de liquidités, puis la levée cette année des fonds nécessaires à l’apurement de l’ensemble des dettes. Nous avons bon espoir que ces mesures seront implémentées dans les meilleurs délais. Par ailleurs, au sujet du problème d’approvisionnement en poteaux bois, les échanges avec le gouvernement vont aussi dans le bon sens. Rendu à l’évidence que la coupe dans le Nord-Ouest était en berne du fait de la crise sécuritaire, le gouvernement a donné son accord de principe pour qu’Eneo s’approvisionne dans certaines forêts de l’Ouest. Une convention vient d’être signée par Eneo et le gouvernement pour encadrer la coupe des plants d’eucalyptus dans la forêt de Baleng. La reprise d’approvisionnement de nos usines en bois dans les prochaines semaines devrait soulager nos bases techniques et faciliter leurs interventions suite aux pannes. Baleng fournira environ 20.000 poteaux bois. Le besoin annuel étant d’à peu près 70.000, nous continuerons de travailler avec le ministère en charge des forêts pour l’autorisation d’exploitation des autres réserves identifiées à l’Ouest. En 2020, nous envisageons le remplacement de 50 000 poteaux bois dégradés, et environ 40 000 en 2021. Dans le cadre de notre stratégie des poteaux, nous ferons un mix poteaux bois et béton. Les poteaux en béton seront produits par une filière camerounaise en cours de développement.

Source : Cameroon Tribune

Pour suivre toute l’Actualité sur le Cameroun, Installez l’Application de CamerPress sur votre Téléphone en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici