Cameroun : Edgard Alain Abraham Mebe Ngo’o ‘’Guidé par le destin’’

0
431

Au Cabinet civil de la présidence de la République comme à la A la Délégation générale de la Sureté nationale où il a séjourné, Mebe Ngo’o a géré toutes les affaires classées secret-défense à lui confiées par Paul Biya dans la totale discrétion et avec succès qui ne lui ont pas que fait des amis.

A la Délégation générale de la Sureté nationale, c’est par ses bons soins qu’ont été créées des unités spéciale à l’instar de l’Equipe spéciale d’intervention rapide (Esir) ; la compagnie de sécurisation des diplomates (Csd) ou encore cette police de proximité qui avait pour mission de ramener la discipline dans les rangs et veiller sur la sécurité des biens et des personnes. Au ministère de la Défense, on peut mentionner la lutte acharnée contre la secte islamiste Boko Haram qui a essuyé les assauts de l’armée camerounaise ; la fin de la criminalité transfrontalière à l’Est et aux bordures du lac Tchad. En somme, Mebe Ngo’o avant de tomber en disgrâce, avait tout d’un homme d’Etat. Sans doute parce que son étoile a brillé si tôt ! Rien n’avait semblé pouvoir freiner son ascension depuis que le destin lui avait fait rencontrer Paul Biya, au début des années 1990.

Ce jour-là, le jeune administrateur civil frais émoulu de l’Enam doit remplacer le gouverneur du septentrion, Fon Fossi Yakun Taw, cloué sur un lit d’hôpital, et accueillir le président, alors en tournée provinciale. Il se présente, prenant soin de rappeler qu’il est le fils de Ngo’o Mebe, un ancien député que Biya avait bien connu. Ce bref échange changera sa vie. Charismatique et sûr de lui, portant beau le costume, il suscite l’admiration autant que la jalousie. « N’a-t-il pas pendant longtemps bénéficié d’un accès direct au président, qui n’est pourtant pas réputé proche de ses ministres ? Et il n’est pas le seul à croire en ses chances : Yaoundé le courtise, une partie de la hiérarchie militaire aussi », pour reprendre nos confrères de jeune Afrique. En conclusion pourquoi Mebe Ngo’o et son épouse sont-ils en prison ? Question à deux sous !

 *J.F.C. Le Messager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici