Cameroun : Des trafiquants chinois interpellés par la Douane à Garoua-Boulaï près de la RCA

0
223

Ils ont été interceptés en possession de lingots d’or d’une valeur de 140 millions de FCFA.

Par Essingan

Au niveau du ministère des finances, des responsables font savoir que la prise de Garoua-Boulaï est un signal fort «au moment où le  gouvernement est engagé dans le redressement des finances publics. L’opération de dématérialisation dans l’administration des impôts participe de cette détermination. Comme cette saisie record des lingots d’or». Les faits remontent à il y a trois semaines, le 28 janvier précisément, a confié au reporter d’Essingan un cadre de la douane camerounaise. Les éléments de la douane du poste de Garoua-Boulaï ont intercepté plusieurs ressortissants chinois en provenance de la République centrafricaine (Rca). «Ces trafiquants ont été surpris en possession de huit lingots d’or non déclarés, d’une valeur de 140 millions de Fcfa», a confirmé un responsable de la douane à Yaoundé.

D’après des sources concordantes, c’est lors d’une fouille minutieuse des bagages que les baguettes dissimulées du métal précieux sont découverts. Les lingots étaient enfouis dans le sac d’un opérateur économique chinois résidant au Cameroun. En compagnie de trois autres de ses compatriotes, ils revenaient tous de la République centrafricaine où semble-t-il, ils ont obtenu cette petite fortune. «De nombreux criminels tentent de profiter de la crise sécuritaire de RCA pour faire passer par le Cameroun, différents produits illicites. Nous avons reçu des instructions strictes que nous tenons à appliquer sans haine ni faiblesse. Il n’est pas question que la déstabilisation du Cameroun passe Garoua Boulaï. Le chef de l’Etat l’a prescrit», martèle un haut responsable de la gendarmerie en poste à Bertoua d’où il suit les équipes sur le terrain.

Actes criminels

En effet, des opportunistes profitent de l’insécurité qui règne à la frontière entre le Cameroun et la RCA pour perpétrer de nombreux crimes. D’ailleurs il revient que ce n’est pas la première fois que les services de sécurité font une telle prise dans cette partie du pays ou ailleurs. Le 27 octobre 2020, 20,266 kilogrammes d’or de contrebande ont été saisis à l’aéroport international de Douala. Cette fois, souligne la direction générale de la douane, il s’agissait de 38 lingots d’une valeur de plus de 650 millions de FCFA. D’autres sources douanières, expliquent que sans préjudice des poursuites pénales, la procédure prévoit soit le paiement de 10% de la valeur du colis, le pourcentage compromis ou une pénalité au trésor public camerounais. D’emblée, le stock d’or est confisqué provisoirement pour besoin d’enquêtes. Au bout des investigations, il peut être rétrocédé à la RCA.

Le 03 août 2019, une importante cargaison en provenance, une fois de plus, de la région de l’Est, avait été stoppée par la douane camerounaise à l’aéroport international de Douala. Ses détenteurs s’apprêtaient à prendre la destination de la Chine ou des Emirats arabes Unis, munis d’un butin évalué à 1,5 milliard de FCFA. 60 kilogrammes d’or au total. L’affaire avait provoqué un quasi-incident diplomatique entre le Cameroun et l’Éthiopie, dont la compagnie aérienne, Éthiopian Airlines, était impliquée dans l’opération de transport. Les deux parties, le Cameroun et l’Ethiopie avaient fini par trouver un terrain d’entente par voie diplomatique.

Les forces de défense et de sécurité, les autres services spécialisés ont du pain sur la planche. Si tant est que selon la douane camerounaise, la contrebande et le trafic illicite de marchandises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici