Cameroun : Des policiers aux arrêts pour le Fonds du Covid-19

0
437

Le commissaire de sécurité publique de Bafia, Didier Afana, et 6 de ses éléments, soupçonnés d’avoir détourné l’argent du Covid-19 le 4 juin 2020 dernier ont récemment été transférés à la prison centrale de Kondengui.

Par le journal La Nouvelle

L’inattendu vient au sein des forces de maintien de l’ordre de la police camerounaise. C’est le commissaire de police Didier Afana Manga, avec 6 de ses éléments en service au commissariat de sécurité publique de Bafia, qui auraient été pris en flagrant délit de détournement de l’argent dissimulé par l’un des fonctionnaires du Minsanté en charge de la gestion des fonds destinés à combattre la crise sanitaire sur le sol camerounais. A en croire nos sources, c’est après que cet argent ait été partagé entre certains responsables de ce département ministériel, que l’un d’eux décide d’aller sécuriser sa part au village.

Comble de malheur pour lui, un policier qui observait la scène va mettre la puce à l’oreille de ses collègues à Bafia qu’un véhicule convoyait d’importantes sommes d’argent à destination de la région de l’Ouest. C’est alors au poste de contrôle de police de Bigna, à l’entrée de la ville de Bafia que le véhicule chargé de billet de banque sera interpelé par les policiers

Au cours de nombreuses tractations entamées entre les forces de maintien de l’ordre et les transporteurs du fric, ces derniers vont leur proposer 2 millions de Fcfa pour continuer leur route. Mais les hommes en tenue vont se servir de leur intuition de flic, pour comprendre qu’il y a encore plus de millions dans la voiture, avant de lever les enchères en exigeant plus. Sur ces entrefaites, ces éléments de force de sécurité vont finir par informer leur chef, le commissaire Afana Manga. Celui-ci va récupérer plus de 40 millions Fcfa dans le véhicule en question, avant de partager le butin avec ses éléments, au grand dam de l’informateur resté à Yaoundé.

Celui-ci décide alors de les contacter pour avoir sa part. L’officier de police et sa bande lui envoient la somme d’un million Fcfa, dont il juge minable et en exige plus. La somme d’un million de Fcfa ajouté dans sa cagnotte ne va nullement calmer ses ardeurs. Sa demande étant ignorée, l’homme à la source de l’information décide donc de livrer ses complices auprès des véritables responsables en charge de la gestion de cet argent au Minsanté. Ceux-ci vont aussitôt mobiliser les services de police sur le triangle national. Les flics véreux finissent par être pris. Selon nos mêmes sources, l’on apprend que le commissaire Afana et toute son équipe ont été placés mis aux arrêts et placés en garde à vue au Groupement mobile d’intervention (Gmi) de Bafia, avant d’être transférés à la prison centrale de Kondengui, où ils méditent actuellement leur sort.

La suite en kiosque…..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici