Cameroun – Crise Anglophone : Sisiku Ayuk Tabe se radicalise en prison

0
664

Depuis la prison centrale de Kondengui où il est détenu, le président –contesté- de l’Interim Government d’Ambazonie a fait un tweet ce jeudi 1er octobre 2020, dans lequel il radicalise la position des sécessionnistes au moment où la communauté internationale appelle sans relâche à un cessez-le-feu.

Les livres d’histoires rapportent que le 1er octobre 1961 marque la date de l’unification de deux entités: le Cameroun oriental (administré par la France) et le Cameroun occidental (encore appelé Southern Cameroon). C’est de l’union de ces deux entités qu’est née la République fédérale du Cameroun. En dépit des transmutations politiques subies par cette entité qui a fini par donner naissance à la République du Cameroun, il est resté chez certaines populations de l’ancien Southern Cameroon, l’idée d’une partition, exacerbée ces dernières années avec la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

La date du 1er octobre est donc considérée chez les partisans de la sécession comme date de l’indépendance d’un Etat virtuel qu’ils ont appelé «Ambazonie». Sisiku Ayuk Tabe, présenté comme leader –contesté tout de même- de l’Interim Government de cet Etat, depuis son cachot à la prison centrale de Kondengui, a fait un tweet ce jeudi 1er octobre 2020, dans lequel il réaffirme la détermination de ses partisans à s’affranchir de la République du Cameroun, vaille que vaille.

«59 ans aujourd’hui, l’indépendance de notre nation a été obtenue mais nous avons été trompés. En 2017, nous avons déclaré sa restauration. Il est enraciné dans l’histoire, la géographie et la diplomatie. L’autodétermination est un droit. Nous ne céderons aucun mètre carré de notre patrie. Indépendance rétablie ou résistance à jamais», martèle Sisiku Ayuk Tabe.

Cette déclaration contribue à radicaliser la position de ce leader et de ses partisans, dans un contexte marqué par des appels incessants de la communauté internationale à un cessez-le-feu. Il va sans dire que la sortie de crise n’est pas encore envisagée du côté des séparatistes.

Source : Cameroun Info.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici