Cameroun – Covid-19 : Menace d’une grève de la presse ce lundi

0
299

La presse camerounaise à capitaux privés se sent mise à l’écart alors qu’elle joue un rôle important dans la communication sur la riposte contre la pandémie du Covid-19 au Cameroun. Et ce texte de François Mboke, le directeur de publication de l’hebdomadaire Diapason est digne d’intérêt :

‘’Thierry Ndong vient de mettre sur la table, une préoccupation majeure née lors de la réunion qu’on a eu au Mincom avec d’autres DP et présidents d’Associations des patrons de Presse. Elles étaient 5 au total. Ensemble, nous avons pensé que la guerre contre le coronavirus se fait sur deux fronts: La Presse et la médecine. Le gouvernement camerounais a de ce fait érigé la Santé publique au troisième au 3è rang des priorités de l’État après la Défense du territoire et la Sécurité. Pour lutter contre le Covid-19, 58 milliards ont été débloqués sous le chapitre de la Gouvernance.

Cet argent est depuis dépensé sur les prises en charge et commandes de matériels. Or comme nous le constatons, la presse privée y joue un rôle on ne peut plus déterminant. On aura qu’à regarder toutes les unes depuis l’annonce de l’arrivée de la pandémie au Cameroun. La Presse a donc suffisamment montré son engagement à œuvrer pour aider l’État dans le combat contre le Covid 19. Les sous ayant été débloqués pour cette lutte, il est de bon ton qu’un regard humain soit envoyé vers nous. Nous avons déjà saisi toutes les instances et publié des lettres ouvertes…sans suite. D’où la décision prise hier à l’unanimité pour profiter de la journée internationale de Presse le 3 mai 2020 pour faire « kiosque mort ». Voilà le contexte et la justification’’.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici