Cameroun – Covid-19: Jean Pierre Bekolo règle les comptes à l’élite dirigeante

0
375

Le réalisateur de cinéma pense que, « si l’élite politique camerounaise reste elle aussi silencieuse face au silence du président de la République malgré cette pandémie qui est une crise mondiale, c’est pour protéger leurs postes et leurs petits privilèges ».

« Quels privilèges protégez-vous encore quand on vous dit que vous allez de toutes les façons tous mourir? La situation est on ne peut plus absurde. Aucun “homme fort” du régime ne semble plus avoir de force face à un petit virus qui nous terrasse tous. Ils ont abandonné cette crise planétaire au pauvre Malachie  Manaouda qui se démène comme il peut. Ce dernier, il faut l’avouer n’étant pas un poids lourds du régime de Biya doit assumer avec prudence sa fonction administrative; celle de ministre de la santé quand partout ailleurs c’est un Etat-Major de fin du monde dirigé par le “commandant en chef” qui est mis en place…  Pourquoi la classe politique au pouvoir ne trouve de force que pour répondre à Maurice Kamto et n’a pas de force pour combattre le virus? Kamto semble être leur véritable virus… jusqu’à quand?

La gravité de la situation ne mérite-t-elle pas dans un élan de survie, que ces “hommes forts” mettent leur dernier souffle pour sauver leurs vies et celles des camerounais? Ou alors ils préfèrent comme à l’accoutumé sauver leur peau d’un courroux éventuel de Monsieur Biya qui semble leur faire peur plus que le virus qui risque de tuer tout le monde?

Nous sommes dans une situation tellement absurde qui me fait avoir une pensée pour d’autres “hommes forts” et toutes les personnes incarcérées dans nos prisons surpeuplées sans possibilités de “distanciation sociale” recommandée pour éviter la contagion. Sauf que si les prisonniers sont contaminés, les gardiens de prison le seront aussi. Donc vous gardez quoi? Encore une absurdité dans cette gestion administrative où un leadership est aujourd’hui plus que nécessaire. A Paul Biya et aux hommes forts du régime de Biya nous voulons des mesures fortes comme celle du premier ministre Ethiopien qui a fait libérer 4000 prisonniers pour prévenir la contagion ».

Jean-Pierre Bekolo

Pour suivre toute l’Actualité sur le Cameroun, Installez l’Application de CamerPress sur votre Téléphone en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici