Cameroun : Comment accroître la production de la banane plantain ?

0
219

Subvention des coopératives et multiplication des plants sont entre autres mesures à prendre pour augmenter la production.

Par Cameroon Tribune

La banane plantain est l’un des aliments les plus consommés au Cameroun. Le pays produit environ trois millions de tonnes de bananes plantains par an, ce qui fait du Cameroun, le 8e producteur mondial. Mais les acteurs de la filière estiment que cette quantité n’est pas suffisante pour satisfaire la demande nationale et sous-régionale en pleine croissance et estimée à plus du double. Il faut près de 20 millions de plants par an pour booster la production. C’est à l’effet d’atteindre une production optimale que le Centre africain de recherches sur bananier et plantain (Carbap) avait mis sur pied une nouvelle technique de multiplication pour pouvoir produire les plants issus des fragments de tiges (PIF).

Un expert indique que cette technique est prometteuse et permet aux producteurs d’obtenir en un temps relativement court des plants en qualité et en quantité. L’on indique par exemple que grâce à la technique Pif, il est possible de produire par an, entre 10 et 20 plants à partir d’un seul rejet. Pour une amélioration efficiente de la production de cette denrée, le Carbap a également mis en place un plan stratégique des variétés de plants capables de produire jusqu’à 40 tonnes à l’hectare, contre 7 tonnes les années antérieures.

Adeline Toukam, technicienne d’agriculture, évoque les difficultés qui plombent la filière. Il y a le manque de structure de transport, de conservation et de transformation de la banane plantain. Selon elle, les exploitants perdent entre 20 et 40% de leur production à cause de ces insuffisances. Ce qui lui fait dire que la filière ne va pas très bien et donc qu’il y a urgence à la réorganiser. Autres solutions pour booster la production: il faudra tout d’abord inverser le pourcentage de production, c’est-à-dire passer de 70% d’agriculture familiale à 70% d’agroindustrie.

Les agriculteurs pensent également que le gouvernement devrait subventionner les coopératives agricoles afin que les producteurs aient un accès facile aux semences de qualité et en quantité. « Il doit également réactiver le programme de relance de la banane plantain », indique Olinga Martial, producteur.

Installez l’Application de CamerPress pour suivre l’Actualité sur votre Téléphone en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici