Cameroun – CHAN 2021 : 4 ministres de Joseph Dion Ngute exposent les plaies de Yaoundé

0
213

Au moment où le Cameroun abrite cette fête du football africain, des collaborateurs du chef de l’Etat, Paul Biya, dans une logique de sabotage, donnent plutôt de la capitale camerounaise une image répugnante, austère et hideuse. D’où les nombreuses coupures d’eau et d’électricité, la réalisation des entailles non recouvertes le long des artères qui ceinturent le stade omnisports, l’amoncellement des immondices, l’abandon des chantiers routiers de Nkolmesseng et d’Essos sources du nuage de poussière qui déteint sur le joyau de Mfandena.

Par Essingan

Les Lions indomptables du Cameroun ont réussi de manière poussive leur entame du Championnat d’Afrique des Nations (Chan) à Yaoundé en battant par un but contre zéro les Guerriers du Zimbabwe. Une victoire qui remet le peuple camerounais, épris du football, en confiance tant durant les matches de préparation, cette équipe nationale a donné des sueurs froides. Pour autant, dans un pays où le chef de l’Etat, Paul Biya, particulièrement engagé dans l’organisation de la double compétition continentale de cette année 2021 et de l’année prochaine 2022, a mobilisé des moyens, multiplié des instructions et directives, les populations de la capitale camerounaise, notamment, expriment leur incompréhension. De savoir qu’à la veille de la cérémonie solennelle et officielle d’ouverture du Chan, les responsables en charge de la distribution de l’eau, d’électricité, de l’aménagement de la voirie, du ramassage des ordures, etc., aient choisi d’amplifier les défaillances. Au point que, réaménagé depuis de longs mois, la cuvette de Mfandena soit devenue le réceptacle de la poussière venant de Nkolmesseng.

Qu’il soit devenu impossible aux populations et à nos hôtes de circuler autour du stade Ahmadou Ahidjo parce que depuis plus d’une dizaine de jours de larges entailles barrent les routes. Des réalités qui donnent un visage hideux de Yaoundé. Comment ne pas penser au sabotage des efforts effectués par le chef de l’Etat pour la parfaite tenue de cette compétition au Cameroun? Essingan revisite les clichés de ce visage de la honte.

Les entailles sur les voies d’accès empêchent la circulation. Le mauvais état des routes qui mènent à la cuvette de Mfandena perturbe la circulation et cause des accidents. Une dizaine de jours avant le début du Championnat d’Afrique des Nations de football (Chan) 2021, les agents de la commune de Yaoundé V ont procédé à des travaux de colmatage des nids de poule sur le tronçon qui va du lieudit Mobil-Essos pour le stade omnisports Ahmadou Ahidjo. Comme si cela ne suffisait pas, des dos d’âne ont été sommairement construits sur ce même tronçon, probablement pour emmener les usagers à rouler moins vite. Les immondices résistent au léger coup de balai

Yaoundé toujours au rythme des coupures d’électricité. La capitale continue de subir des interruptions intempestives de lumière au moment où se tient le Championnat d’Afrique des Nations de football. Les robinets constamment secs. Selon la Cameroon Water Utility (Camwater), les coupures d’eau prolongées que connaissent les ménages sont entre autres dues aux délestages électriques, la période d’étiage, le vol des équipements de transport du précieux liquide.

Urgent !

Suivez l’actualité du Cameroun en Installant sur votre Téléphone l’Application CamerPress en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici