Cameroun – Championnat professionnel : Décision scandaleuse de la Fecafoot

0
560

Une équipe déjà admise en première division dès la 15e journée du championnat deuxième division.

Le Comité technique transitoire mis en place par le FECAFOOT pour gérer le football professionnel après la suspension de la Ligue dirigée par Pierre SEMENGUE a décidé de manière abracadabrantesque que Astres de Douala, pensionnaire de l’Elite two, jouera la saison prochaine en division supérieure, « quel que soit son classement en championnat Elite two cette saison ». Cette décision a été rendue publique par Alim KONATE, le président du CTT le 16 janvier 2020 à Yaoundé. « C’est une solution qui peut-être, n’est pas la meilleure mais, c’est la seule que nous avons trouvée pour répondre au problème qui était posé » a justifié Alim KONATE.

Cette décision prise unilatéralement va sans douter modifier les enjeux et encourager la tricherie, avec une équipe qui va, sciemment ou inconsciemment, lever le pied et distribuer des points aux équipes menacées de relégation, et aller au mastic contre ses ennemis. Elle pourrait même décider de ne pas jouer les 2 dernières journées, pour économiser les frais de déplacement et autres primes de matchs. « Avant le coup d’envoi de la saison, il avait été arrêté que les quatre derniers clubs au classement du championnat Elite one à la fin de la saison soient relégués et que les deux premiers au classement à la fin du championnat Elite two, monteront pour un championnat à 16 clubs la saison prochaine. Maintenant que les organisateurs décident de déclarer Astres déjà admis avant terme, cela risque de créer d’autres problèmes en fin de championnat. J’estime que la FECAFOOT aurait gagné à remettre tout à zéro et à appliquer simplement les décisions de justice rendues avant le début de la saison » pense Roger NOAH, président d’AS Fortuna.

Par ce stratagème, la FECAFOOT accorde un statut spécial à Astres de Douala, matérialisant son refus d’exécuter les deux sentences de la Chambre de conciliation et d’arbitrage (CCA) du Comité national olympique et sportif du Cameroun (CNOSC). Avant le coup d’envoi des championnats professionnels 2019-2020, la CCA avait ordonné le maintien des clubs New stars de Douala et Astres de Douala en Elite one contre l’avis de la FECAFOOT qui les a relégués en Elite two.

Le président des Astres de Douala, Dieudonné KAMDEM a fait appel auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS). Le TAS n’a pas encore tranché. Apparemment, la FECAFOOT aurait finalement trouvé un terrain d’entente avec lui, plutôt de d’exécuter des décisions de justice. Vous me direz, le Cameroun c’est le Cameroun. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? Quid des autres équipes comme New Stars ou Aigle de la Menoua qui étaient aussi indirectement concernées par l’exécution des sentences ? Et si demain, ces équipes, puisqu’elles auraient aussi bénéficié de l’application des sentences saisissent aussi le TAS, combien de temps faudra-t-il pour ramener de la sérénité ?

Claude KANA

Historien du football

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici