Cameroun : Ce que le Premier ministre Dion Ngute a inauguré à Douala

0
158

Le jour J est arrivé. Le Premier ministre chef du gouvernement camerounais, Joseph Dion Ngute était attendu ce jour sur les berges du Wouri pour inaugurer les nouveaux engins nautiques acquis récemment par le Port autonome de Douala (PAD). Joseph Dion Ngute et une bonne palette des membres du gouvernement étaient à Douala hier pour la mise à l’eau de nouveaux équipements nautiques.

C’est une flotte, qui a coûté plus de 5 milliards FCFA, complétée par deux dragues. En effet, « en exécution des instructions constantes du Gouvernement, renseigne le Directeur général (DG) du PAD, Cyrus Ngo’o, un comité chargé de mener des réflexions stratégiques sur la problématique de la reprise en main du dragage du Port de Douala-Bonabéri a été créé le 27 Février 2018 ».

Les conclusions de ses travaux ont été validées par le Conseil d’administration et ont permis l’acquisition de deux dragues en priorité, auprès de l’entreprise hollandaise IHC, numéro un mondial en construction des dragues, sélectionnée après mise en concurrence, dont une drague aspiratrice en marche de 3.000 m3 de capacité de puits pour le chenal ( TSHD 3000 baptisée MONT MANDARA) et une drague aspiratrice stationnaire (BEAVER 50 baptisée) pour le dragage des plans d’eau et pieds des quais du Port.

Ces équipements, et bien d’autres, viendront résoudre en grande partie, l’épineux problème du dragage qui grève depuis de nombreuses années, les finances de l’entreprise. Il était urgent de trouver une solution pérenne en interne. C’est fait. Ces équipements, et bien d’autres, viendront résoudre en grande partie, l’épineux problème du dragage qui grève depuis de nombreuses années, les finances de l’entreprise. Il était urgent de trouver une solution pérenne en interne. C’est fait.

« L’option de la gestion du dragage en régie marque en réalité, un changement radical de paradigme dans la gouvernance du Port Autonome de Douala, où cette activité ne sera plus considérée uniquement comme un tonneau des danaïdes et une menace pour les finances de l’autorité portuaire », souligne le DG du PAD Cyrus Ngo’o. Le Dragage sera bien plus. Il sera une source de revenus, à travers la fonction commerciale qui sera assignée à la Direction de la Régie de Dragage. Il s’agit donc d’un enjeu économique important. À côté de ces équipements neufs, nous avons lancé un vaste programme de réhabilitation des engins nautiques et abandonnés depuis des années. Ceux-ci viendront améliorer en quantité et en qualité, le parc d’engins nautiques et terrestres du Port de Douala-Bonabéri. Parmi ceux-ci, nous citerons les plus emblématiques : Le baliseur NYONG, la drague CHANTAL BIYA, la Pilotine KORUP et la vedette HYDRO.

C’est donc dans ce contexte que le Premier ministre va procéder ce matin à Douala à l’inauguration et la ‘’mise à l’eau’’ des engins nautiques nouvellement acquis par le Port Autonome de Douala. Joseph Dion Ngute vient aussi s’assurer que le souhait de son patron Paul Biya est en bonne voie. Lui qui avait déclaré un jour que « Douala doit devenir « le port » de référence du Golfe de Guinée ».

Au cœur du golfe de Guinée entre les parties occidentale et centrale de l’Afrique, le Port de Douala-Bonabéri est un port fluvial situé sur un estuaire. Il est naturellement protégé de la houle de la mer et dispose d’un plan d’eau calme. L’accès au Port se fait par un chenal qui délimite la voie navigable par des bouées latérales qui nécessitent un entretien permanent. Avec ces nouveaux engins nautiques, le Port de Douala-Bonabéri gagne en performance, en productivité, en réactivité et en pro-activité, car disposant de son propre baliseur et de ses dragues performantes et d’autres engins nautiques et de servitude afin d’être en permanence en action.

Engins

Dans le cadre du renforcement des capacités opérationnelles du Port Douala-Bonabéri, et afin d’accroître ses performances et sa Compétitivité, le gouvernement a acquis cette pilotine. Elle a été mise en eau en mai 2017. Destinée pour le Pilotage au Port de Douala-Bonabéri en 2017, elle a effectué la traversée de long de la côte pour se rendre au Port de KRIBI où elle est présentement en exploitation. Les trois radeaux pneumatiques à coque semi-rigide (RIB) : livrés dans le cadre du marché de construction de la Pilotine Emergence, ils affichent également une disponibilité opérationnelle de 100% depuis leur mise en service en mai 2017.

Ces RIB sont exploités lors des descentes sur le plan d’eau, pour le contrôle du balisage et pour l’évaluation de la pollution par la jacinthe d’eau. La pilotine palétuvier : après des travaux de réhabilitation de son système de propulsion à la suite d’un dysfonctionnement survenu en octobre 2016, la pilotine a été mise à le 20 novembre 2017 et effectue le pilotage au port de Douala-Bonabéri.

La Pilotin Gazelle a assuré les manœuvres de pilotage pendant longtemps. Bien qu’étant dans un état de vétusté avancé elle continue de servir. Elle a fait l’objet de certains travaux d’urgence de réhabilitation du circuit d’échappement et de son circuit électrique. Actuellement elle est opérationnelle et supplée le palétuvier pour des opérations sur le plan d’eau. Remise en service en début 2016 après une longue immobilisation de près de 10 ans, elle tient tant bien que mal et effectue des opérations de manutention sur le parc à bouées et sur le quai pour la mise à flot des RIB.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici