Cameroun : Cavaye Yeguié Djibril remet le personnel de l’Assemblée nationale à l’école

0
97
????????????????????????????????????

C’est dans le cadre du programme annuel 2021 de renforcement des capacités et de l’amélioration des performances parlementaires.

Par La Nouvelle

C’est sur très hautes instructions du président de l’Assemblée nationale, le Très honorable Cavaye Yeguié Djibril, que des cadres et autres agents en service à l’Assemblée nationale ont retrouvé le chemin de l’école le 9 février 2021 dernier. Ceci, dans le cadre du programme annuel 2021 de renforcement des capacités du personnel et de l’amélioration des performances parlementaires. Sous la coordination du secrétariat général de l’Assemblée nationale, cette première séquence de l’année 2021 qui va s’étaler jusqu’au 9 mars 2021 va regrouper près de 300 cadres et agents des différentes directions de l’Assemblée nationale.

S’agissant des unités de valeur, l’on a ratissé large en tablant sur 7 modules. Il s’agit de la pratique du bilinguisme intégral ; du respect des procédures en matière de dépenses publiques ; de la technique de prise de parole rapide en sténotypie et transcription des procès-verbaux ; de la rédaction et la correction des rapports des commissions ; de la communication institutionnelle et des relations publiques ; de la pratique de la diplomatie parlementaire au service du développement et de la promotion du Cameroun ; de l’éthique et la déontologie en conduite automobile et entretien véhicule.

Comme on peut le constater, l’Assemblée nationale est en plein dans son programme de  booster le rendement de ses services en qualité, ce qui va également faciliter le travail parlementaire. D’ailleurs, à en croire certains députés rencontrés, ce programme de renforcement des capacités du personnel qui a été mis en branle l’année dernière, se fait déjà ressentir dans le travail du personnel de l’auguste chambre et facilite davantage le travail des parlementaires en session.

De là à conclure que l’Assemblée nationale a engagé sa mue grâce à la volonté affichée et la détermination avérée du président de l’Assemblée nationale d’en faire une institution moderne qui sait répondre aux défis de l’heure, il n’y a qu’un pas qu’il faut allègrement franchir. En tout cas, il était temps de le faire. Et l’on ne sera pas surpris qu’à la veille de la session de mars qui s’ouvre le 11 mars, c’est un personnel requinqué qui va accompagner les députés dans leur travail.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici