Cameroun – CAN 2021 : La CAF va se décider dans 10 jours pour le pays organisateur

0
187

Le Minsep qui a fait une descente sur le chantier de construction du stade d’Olembe ce matin a reçu la promesse que la pelouse sera verdoyante d’ici avril.

Narcisse Mouelle Kombi a fait une descente ce matin sur le chantier de construction du complexe sportif d’Olembe à la sortie Nord de Yaoundé. Stade situé à un jet de pierre du Palais de l’Unité, la présidence de la république du Cameroun. Le nouveau constructeur, le Canadien Magil a révélé que les travaux de l’aire de jeu devaient être repris et que la pelouse ne pourra être verdoyante en avril prochain.

Les travaux avaient sérieusement pris du retard au point où certains observateurs avaient avancé que la coupe d’Afrique des nations de football dont l’organisation avait échappé au Cameroun en 2019 du fait du retard constaté dans la réalisation des infrastructures pour encore être attribuée à un autre pays, à cause de la lenteur de la construction du stade d’Olembe. D’ailleurs, les  inspections de la CAF concernant la construction des infrastructures dédiées à la CAN 2021 et notamment celles du nouveau complexe sportif du stade Olembe de Yaoundé ne sont pas rassurantes. Le bureau exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) conduit par son président le Malgache Ahmad Ahmad vient de séjourner au Cameroun. Même si, pour le vice-président de la CAF, le Congolais Constant Omari, in fine, le Cameroun offrira des infrastructures de classe mondiale.

Le gouvernement camerounais avait alors décidé de retirer le marché de construction à l’entreprise italienne Piccini pour le passer au Canadien Magil. Le budget initialement prévu de 163 milliards de Fcfa (248 millions euros) sera largement dépassé et devrait atteindre, in fine, pas loin de 215 milliards de FCFA (328 millions euros) pour un stade de 60.000 places, qui risque de ne pas servir. Car, la CAF a toujours son Plan B. L’Algérie, vainqueur de la CAN 2019, était encore intéressée. Mais la décision de la CAF de réunir son comité exécutif, le 8 février 2020, à Laâyoune (Sahara occidental) reste déterminante. Les oreilles des Camerounais restent très tendues.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici