Cameroun – CAN 2017 : André Onana n’avait pas encore tout dit de la Fecafoot

0
375

Le gardien international camerounais  lance de troublantes accusations contre la Fecafoot et regrette la gestion calamiteuse de son cas lors de la CAN Gabon 2017

Absent de la Can 2017 alors qu’il avait été sélectionné par Hugo Bross, André Onana est revenu sur les vraies raisons qui ont expliquées son absence à la compétition gagnée par ses coéquipiers. Trois ans après cet épisode, le gardien de l’Ajax Amsterdam a révélé ne pas regretter sa décision de ne pas participer à la CAN 2017. « Si c’était à refaire, je referais la même chose. La période-là, j’étais 3e et c’était hyper important pour moi de rester. Si j’étais parti à la CAN, je ne devais pas jouer et Krul prenait ma place » déclare l’international camerounais qui a donc préféré continuer sa progression en club. « J’ai fait un choix de carrière et le temps m’a donné raison. C’était chaud, c’était compliqué » poursuit-il.

Aujourd’hui titulaire indiscutable avec les Lions Indomptables, André Onana a aussi révèle avoir été victime des agissements lugubres de la Fecafoot. Sa décision de rester en club lors de la CAN 2017 aurait été fortement influencée par les agissements de la Fecafoot. « La fédération n’a pas bien joué le jeu. Ils n’ont pas été corrects », révèle Onana. « De très mauvais courriers ont été envoyés à l’Ajax. Ce sont des choses dont je n’aimerais pas parler. Je ne vais jamais oublier ça. J’arrive au pays, mon papi est couché, ma mère m’attend à la porte en train de pleurer. L’équipe nationale c’est une réussite et toi tu y arrives, on te renvoie pour indiscipline. C’est public ! Il y a les débats sur Crtv et Canal 2. L’histoire, il y a très peu qui la connaissent. On a tapé sur moi. «Il est indiscipliné». Je suis allé voir le président de la fédération. Je lui ai dit que la situation ci va m’affecter en club » poursuit André Onana.

Celui qui ne gagnera malheureusement pas la CAN 2017 avec le Cameroun dénonce une injustice et regrette l’attitude des dirigeants de la fédération. « Même si la fédération ne peut pas sortir un communiqué, il faut qu’on me donne une lettre pour aller me justifier en club. On m’a reçu dix jours après. De 8 heures à 18 heures, je n’ai pas eu l’autorisation pour voir le président de la fédération. Il n’y a pas plus fort que ça. Ton pays te renvoie pour indiscipline. Au niveau sportif, c’est la magie. Le président était là mais il n’avait jamais le temps pour recevoir un joueur de l’équipe nationale. J’étais là, j’attendais. C’était dur ! Je pars voir Blaise Moussa, le SG, il me dit qu’il a rédigé mais le président doit signer ». « Les médias au pays ont fini avec moi. Même mon père et ma mère me voyaient bizarrement » conclut le joueur qui devrait quitter son club de l’Ajax au prochain mercato.

Source: Camerounweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici