Cameroun – BEAC : Halilou Yérima Boubakary le SG de la Cobac l’élève récalcitrant défie Paul Biya

0
1772

Il refuse de se plier à la décision des chefs d’Etat de la Cemac ayant acté la fin de son mandat.

Ambiance délétère au sein de la Cobac. Halilou Yérima Boubakary, de nationalité camerounaise, occupe le poste de Secrétaire Général de la Cobac depuis juin 2015, après avoir assumé auparavant les fonctions de secrétaire général adjoint à compter de l’année 2012. Alors que son mandat était échu depuis juin 2020 à l’issue de la durée statutaire de 5 ans, Halilou Yerima Boubakary est demeuré secrétaire général de la Cobac sans qu’aucune disposition n’autorise formellement une telle extension de mandat, au demeurant non renouvelable depuis la fin du consensus de Fort-Lamy qui a acté la rotation des postes de responsabilités au sein des Institutions de la Cemac. La durée du mandat de sieur Halilou comme secrétaire général de la Cobac aura donc curieusement duré près de 7 ans.

« Les chefs d’Etat de la Cemac ont mis fin à cette situation anormale le 18 décembre 2021 en actant la fin du mandat de Halilou et en désignant le Centrafricain Maurice Christian Ouanzin, actuel secrétaire général adjoint, comme nouveau Secrétaire général de la Cobac, par décision N°06/21-CEMAC-COBAC-CCE-P signée par Paul Biya, Président de la République du Cameroun et Président en exercice de la conférence des Chefs d’Etats de la Cemac. Alors qu’il est stipulé dans la décision des chefs d’Etat qu’elle était censée entrer en vigueur à la date de sa signature, Halilou Yerima Boubakary continue de signer les courriers en se prévalant à tort du titre de secrétaire général de la Cobac alors même que les Chefs d’Etat de la Cemac ont constaté la fin de son mandat depuis plus d’un mois », s’insurgent des sources au sein de la commission.

Par exemple, confient-elles au reporter, il a signé le 14 janvier 2022 une lettre circulaire à tous les directeurs généraux des établissements de crédit de la Cemac. « Pourquoi continuer à signer sans légitimité, et ce alors même que son successeur est déjà en activité dans l’institution ? Par son refus de quitter ses fonctions dans la dignité, Halilou expose la Cobac au risque de contestation de la validité de ses actes par différents assujettis », condamne-t-on au sein de l’institution communautaire.

Non sans préciser qu’ « en outre, une telle attitude est un très mauvais signal envoyé aux différents partenaires internationaux de la Cemac, notamment le

Fmi, la Banque mondiale et les autres organes de supervision bancaire, qui pourraient y voir un signe de mauvaise gouvernance de cette Institution communautaire qui promeut pourtant la bonne gouvernance dans le secteur bancaire ».

L’attitude énigmatique d’Abbas Mahamat Tolli Cette tentative désespérée et indigne du Secrétaire général sortant de s’accrocher à son poste, croient dur comme fer ses détracteurs, a également des répercussions sur la prise de fonction du nouveau secrétaire général adjoint de la Cobac, le Congolais Michel Dzombala, à qui Christian Ouanzin doit passer le témoin. De sources crédibles, sieur Dzombala doit quitter ses fonctions de directeur national pour le Congo à la fin du mois de janvier 2022, sans toutefois savoir quand il pourra prendre fonction à la Cobac.

Selon des sources crédibles au sein de ladite institution communautaire, l’attitude du président de la Cobac, Abbas Mahamat Tolli, par ailleurs Gouverneur de la Beac, est également énigmatique. D’après nos informations, le président de la Cobac n’a jusqu’ici donné aucune instruction formelle quant à l’organisation de la passation de service au secrétariat général de la Cobac ni aux modalités de gestion de l’Institution pendant cette période de transition. Serait-ce un signe de soutien à Halilou Yérima Boubakary dans sa tentative éhontée de défier les chefs d’Etat de la Cemac? Question à deux sous.

Source : Le Messager

Autres faits d’actualité au Cameroun :

Cameroun – Infrastructures de la CAN : Des avocats inquiets pour leur gestion après la Coupe d’Afrique des nations

Cameroun – Succession Fotso Victor : Laure Njitap fait encore mordre la poussière à son frère Yves Michel Fotso en France

Musique : Ce que la Sud-africaine Nomcebo Zikode est venue faire au Cameroun en pleine CAN TotalEnergies 2021

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici