Cameroun: Baisse de salaires de moitié chez Touristique Express

0
112

Cette mesure qui entre en vigueur ce mois d’avril, selon le transporteur interurbain sera automatiquement rétablie à la fin de de la crise du coronavirus.

Par Essingan

La direction générale du transporteur interurbain «Touristique Express» a notifié ses employés le 13 avril dernier, au sujet de la mise en œuvre des « mesures de sauvetage » face à la pandémie du coronavirus qui frappe le Cameroun, comme d’autres pays dans le monde. «Afin d’éviter le pire, la direction générale a trouvé urgent de mettre en œuvre dès ce mois d’avril 2020 des mesures de sauvetage dont la première est celle liée à la réduction des charges à travers une baisse de moitié du salaire net de tout le personnel de l’entreprise dans le strict respect du Smig (36 500 Fcfa] en vigueur dans notre pays», écrit la direction de l’entreprise.

Elle explique que cette baisse des salaires à «Touristique Express» (spécialisé dans le transport par bus Vip sur les destinations: Yaoundé, Douala, Ngaoundéré, etc) est d’abord la conséquence de la crise sanitaire mondiale actuelle. Ensuite, l’entreprise traverse des moments difficiles caractérisés par une baisse de son chiffre d’affaires de la période à hauteur de 54% par rapport au niveau de 2019. Enfin, le transporteur paie le prix de la réduction du nombre des départs de bus auquel il faut ajouter le nouveau taux de remplissage (de 70 à 50 places maximum) prescrit par le gouvernement. Néanmoins, indique la direction générale, «cette situation sera automatiquement rétablie à la fin de de la crise».

Cette coupe des salaires étaient prévisibles et elle pourrait faire effet boule de neige dans les autres entreprises. En effet, suite au récent préavis de grève générale illimitée des transporteurs routiers du Cameroun, le ministre des Transports, Ernest Massena Ngalle Bibehe, a présidé le 06 avril à Yaoundé, une réunion avec les syndicalistes du secteur. En guise de propositions de mesures d’accompagnement du gouvernement qui a récemment réduit le nombre de passagers à bord des véhicules de transport public pour lutter contre la propagation du Coronavirus, les acteurs du sous-secteur des transports routiers ont proposé: le gel du paiement des taxes afférentes au transport public de voyageurs.

Mais aussi la baisse des prix du carburant et l’augmentation du prix des transports publics ; la suspension des contrôles routiers répressifs ; la distribution des kits sanitaires à tous les chauffeurs de véhicule affectés au transport public de personnes, etc. À l’issue de la réunion, le ministre des Transports s’est engagé à remonter ces suggestions au Premier ministre, en vue de leur examen dans le cadre du comité multisectoriel mis en place au sein de ses services. Les transporteurs routiers du Cameroun ont menacé d’entrer en grève le 06 avril dernier à cause du récent durcissement des mesures gouvernementales anti-Coronavirus dans le secteur des transports (exigence de la désinfection des véhicules de transport, exigence des produits hydro-alcooliques à bord).

L’interdiction des surcharges ; réduction du nombre maximum de passagers à bord dans les taxis à quatre ; réduction de 70 à 50 passagers dans les bus de transport interurbain, font parties des mesures prises, sous peine de sanctions pécuniaires et judiciaires. Les syndicats attendent toujours des compensations au regard de toutes ces restrictions.

Installez l’Appli de Camer-Press pour suivre l’Actualité sur votre Téléphone via ce lien Play Store :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici