Cameroun – Auguste Mbappe Penda : ‘’ Le professionnalisme pour rentabiliser davantage’’

0
347

Le directeur général du Conseil National des Chargeurs du Cameroun (CNCC) s’est confié au magazine du ministère des Transports. Il présente la structure qu’il dirige et dont la mission principale est d’assister les chargeurs et défendre leurs intérêts en vue de contribuer à la promotion du commerce international.

Monsieur le directeur général, quel est le rôle de la structure dont vous avez la charge dans la gestion du fret maritime et des professionnels qui structurent cette activité ?

Le Conseil National des Chargeurs du Cameroun (CNCC) est un établissement public administratif régi par le décret N° 98/311 du 09 décembre 1998, dont les principales missions sont : assurer l’assistance et la défense des intérêts des chargeurs sur toute la chaine logistique en vue de contribuer à la promotion du commerce extérieur ; développer toutes actions concourant à la promotion de la profession du chargeur en liaison avec les services publics et organismes compétents. Ainsi présenté, il serait réducteur de vouloir circonscrire le rôle du CNCC au seul segment maritime. Le transport maritime, met en effet, en mouvement de nombreux types d’acteurs oeuvrant tous au bon déroulement des activités du chargeur et à qui le CNCC apporte une assistance entièrement gratuite.

Quelle est la situation qui prévaut aujourd’hui dans le secteur des chargeurs du Cameroun ?

La situation qui prévaut dans le secteur des chargeurs au Cameroun demeure le faible professionnalisme des acteurs nonobstant les efforts du CNCC tendant à l’instauration d’une culture professionnelle ancrée dans les valeurs de la logistique et des transports. Malgré les actions du CNCC, il est toujours observé la saturation du terminal à conteneurs suite au séjour prolongé des conteneurs au port de Douala. Ce qui entraine des conséquences néfastes pour les activités des importateurs, exportateurs et de l’économie nationale en général. Fort de cet état de choses, le CNCC a fait de l’anticipation dans les procédures du commerce extérieur son leitmotiv et il organise régulièrement des sessions de formation sur cette thématique.

Quelles peuvent être concrètement les retombées de l’action du Conseil National des Chargeurs du Cameroun dans l’économie du pays ?

Les retombées des actions du CNCC dans l’économie nationale peuvent se mesurer à travers le désengorgement du port de Douala. Les actions de formation et d’accompagnement des chargeurs conduisent en effet à la maitrise des procédures de dédouanement des marchandises à l’import et à l’export et font intervenir la notion «d’anticipation» qui est la clé de la fluidité du trafic et la réduction des coûts et délais de passage portuaires. Nos actions se mesurent également à travers la facilitation des échanges et la promotion du commerce extérieur. Bien plus, le développement des activités d’import-export boostent l’économie de notre pays.

Source : Magazine du MINT

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici