Cameroun : Alexandre Song Bilong traîne son club suisse devant la FIFA

0
221

Invité de l’émission « After » sur la RMC en France, l’ex-international camerounais récemment licencié du FC Sion avoue aller jusqu’au bout pour défendre ses droits.

Par Repères

Mon avocat va s’en occuper, c’est parti à la Fifa. On va défendre nos droits », le clan Alexandre Song a finalement pris sa décision après le licenciement du joueur de 32 ans de son club, le FC Sion, en compagnie de huit autres coéquipiers. S’il ne comprend toujours pas la décision de Christian Constantin, le président du club, l’ancien joueur d’Arsenal tient tout de même à reconstituer les faits. « On a joué un amical vendredi (20 mars) et on était censés rencontrer le président lundi, puis mardi, a-t-il raconté. On n’avait pas de nouvelles. On a reçu un message whatsapp mardi après-midi pour nous dire que chacun devait signer un papier nous disant qu’on nous baissait nos salaires, qu’on allait nous payer environ 12.000 euros.

On devait renvoyer le papier le lendemain pour 12h. On a reçu ce document sans explication ». Une réaction du club jugée inconcevable

par le joueur qui persiste qu’il n’a fait aucune faute professionnelle. Car pour lui : « Je suis footballeur, ce n’est pas mon travail. Il y a des gens pour vérifier ça. On ne pouvait pas le signer, on n’a pas eu de discussions. Tous les clubs discutent aujourd’hui. Notre capitaine n’était

au courant de rien. On a décidé tous ensemble de ne pas signer ce document. On voulait discuter ». Une attitude qui n’a pas donné de choix au joueur que de trainer son club devant les juridictions compétentes.

Pour suivre toute l’Actualité sur le Cameroun, Installez l’Application de CamerPress sur votre Téléphone en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici