Cameroun : Affaire Mohamadou Bayero Fadil devant la barre à Douala

0
318

L’homme d’affaires et homme politique camerounais bien connu a fait la grande Une du Messager de ce matin.

Il serait accusé d’avoir émis un chèque de 24 millions de FCFA sans provision. Dans un post publié sur le forum des ressortissants des régions du Septentrion dans la ville de Douala, qui lui est attribué, ce membre de la fratrie Fadil se défend :

« Chers membres, Chers frères et sœurs de la CGN,

Comme vous avez pu le constater dans la revue de la presse de ce jour, deux journaux dits « importants » ont mis à la UNE de leurs titres ma photo et deux titres ronflants. Croyez-moi,  je sais d’où ça vient mais je puis vous assurer, vous ne trouverez pas une seule signature de ma main sur un chèque retourné impayé nulle part dans le monde. Je laisse pour l’instant à la justice de mener ses investigations et mon conseil juridique suit cette affaire de très près.

« Dommage seulement pour les commanditaires de cette cabale que le montant ne soit que de 24 millions et non de 24 milliards de nos frs cfa. »

Je sais que mes activités débordantes ces derniers mois au service de ma communauté et celle du Cameroun et surtout la confiance grandissante que la hiérarchie de mon parti continue de m’accorder dans le Littoral gênent certaines personnes. Mais elles ne peuvent pas changer le cours d’un destin tracé par le Très Haut.

Comme j’ai eu à le dire et à répéter, personne ne peut ni me contester encore moins m’enlever l’expérience acquise ces 30 dernières années en politique au sein du RDPC. Cette expérience, je l’ai acquise grâce à la confiance sans cesse renouvellée de la Très Haute Hiérarchie de notre Parti. Nous ne sommes malheureusement pas très nombreux encore vivants à posséder cette expertise du terrain. C’est dans le combat qu’on reconnaît les vrais guerriers et surtout les vrais loyalistes.

Donc la lutte continue…

Mohamadou  Bayero Fadil

Superviseur Général »

L’un des membres de cette association se demande pour qui roulent  Pack Industry s.a et son promoteur ? Pour comprendre la cabale qui sous-tend le fameux chèque sans provision attribué au Dr. Mohamadou Bayero Fadil, 2 éléments essentiels: premièrement,  la signature du Dr. Mohamadou Bayero Fadil ne figure nullement sur ledit chèque, encore moins son nom. Deuxièmement, le chèque a été tiré le 28 avril 2009, soit ( 11) ans, à ce jour.

Pourtant, l’article 65 alinéa 4  du code de procédure pénal est sans ambages. Il dispose du délai de prescription en matière délictueux, notamment 3 ans. Toutes choses qui démontrent  aisément que l’action intentée n’est qu’une machination ourdie par des individus sans foi ni loi, et ne saurait prospérer. De toutes les façons, les services juridiques prennent très au sérieux cet acte diffamatoire et se réserve le droit de poursuivre  le plaignant pour dénonciation calomnieuse et propos diffamatoires.

Pour suivre toute l’Actualité sur le Cameroun, Installez l’Application de CamerPress sur votre Téléphone en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici