Cameroun : Affaire du fils d’Eto’o : le président de la Fecafoot a tranché

0
545

Une instruction du président de la Fecafoot demande à l’encadrement technique des Lions indomptables des moins de 17 ans de s’abstenir de quelque restriction que ce soit, ouvrant ainsi la porte aux jeunes talents de la diaspora.

L’affaire a fait couler beaucoup d’encre et de salive depuis plusieurs mois. Notamment lorsque le fils de Samuel Eto’o, Etienne de son prénom, a été pré-sélectionné aux U-17 puis recalé pour une affaire de texte présidentiel, qui exclut tous les Camerounais de cet âge qui évoluent hors du territoire national. Question de donner la chance aux jeunes locaux. En effet, l’article 7 alinéa 3 de ce décret, stipule que : « Pour les sélections nationales de football U-15 (minimes) et U-17 (cadets), seuls les joueurs enregistrés dans les compétitions organisées par la FECAFOOT peuvent être sélectionnés ».

Ce qui mettait donc à la touche de jeunes talents sur lesquels le Cameroun devrait compter pour une bonne participation à la coupe du monde cadette qui commence le 26 octobre prochain au Brésil. Il s’agit entre autres des nommés Eto’o Pineda Etienne (Mallorca), Tchato Enzo (Montpellier), Fotso Dani (As Roma), Konango Jordan (As Monaco), Tiki Aurel (Lyon), et Djile Bryan (Saint Etienne).

Quel gros gâchis au moment où l’Espagne accorde précipitamment la nationalité à la nouvelle pépite Bissau-guinéenne Anssumane Fati, dit Ansu Fati, qui fait des merveilles en ce moment avec le FC Barcelone. AU Cameroun, on tente plutôt de chasser ses meilleures graines. En plus, de nombreuses personnes ont émis les doutes sur les qualités des deux premiers noms cités, qui ne devraient leur sélection qu’à leur patronyme, et à l’influence de leurs ex-Lions de papas (Samuel et Bill).

L’expert en football, Claude Kana exprimait ainsi sa déception par ces mots : « J’adore mon pays, et la tendance que nous avons à invoquer les décrets quand ça nous arrange. Evidemment, il existe ce décret. Mais un décret du Chef de l’Etat forme-t-il les joueurs ? Le travail de formation initié par l’EFBC, la KSA, et qui se poursuit aujourd’hui avec l’ANAFOOT et de nombreuses petites académies privées est immense. Mais un effort de structuration est indispensable ».

Le président de la fédération camerounaise de football (Fecafoot) semble avoir pris la mesure de toutes ces observations. Car, lundi dernier, Seidou mbombo Njoya a signé une note à l’intention de l’entraîneur national adjoint des Lions Cadets. Il lui écrit clairement : « Je vous invite, en exécutions des instructions du ministre des Sports et de l’Education physique, à constituer et de communiquer à la Fifa la liste définitive des joueurs sans tenir compte de quelque restriction que ce soit, et m’en rendre compte ».

Le président de la Fécafoot a tranché : les fils de Samuel Eto’o et Bill Tchato pourront défendre les couleurs de leur pays à la coupe du monde cadette du Brésil dès la semaine prochaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici