Cameroun – Acharnement contre Jean Pierre Amougou Belinga : Un journaliste du groupe l’Anecdote casse la barraque

0
448

« Qui de nous a déjà donné un serpent à son fils quand il lui demande un poisson demanda Jésus christ le Dieu des Chrétiens. Avant que la libéralisation de l’audiovisuel n’arrive au Cameroun, il n’yavait que la presse écrite, et Amougou Belinga a créé le journal presse écrite L’Anecdote, elle  a  généré des emplois dans un secteur qui n’en produit presque pas si oui les quelques places élitistes dont disposent très rarement la télévision publique et la presse écrite publique. Avez-vous déjà fait un tour à  l’école supérieure des sciences de techniques de l’information et de la communication de Yaoundé ? Elle forme chaque année, des centaines de journalistes, des éditeurs et autres métiers se rapportant à l’information et la communication. Depuis la libéralisation de l’enseignement Supérieur le Cameroun, compte selon les statistiques du ministère de l’enseignement Supérieur camerounais 240 Instituts Privés de l’enseignement Supérieur dont la quasi totalité  ont des filières de journalisme et de  techniciens audiovisuels. Si nous faisons le ratio nous nous retrouvons avec plus de 1000 diplômés de l’enseignement Supérieur en journalisme, sortis des écoles de journalisme dissimulées  dans tout le pays par an,  pour combien de médias susceptibles de leur garantir au moins le retour à l’investissement des parents quand on sait combien coûte par an l’IPES le moins cher du pays?

Parceque j’aime mon pays je m’abstiendrai de révéler les réalités de la condition du journaliste dans la majorité  de la presse privée au Cameroun, nous sommes une rare exception… ça  me désole de dire ça  de voir des diplômés  maltraités parceque l’argent manque dans plusieurs médias privés passons…

Comment  irions  nous expliquer à  Dieu qu’on a détruit  son oeuvre de 30 ans  d’existence faite  par les mains de son serviteur?  Qui a donné,  donne  et devrait continuer à donner à  manger  aux camerounais en particulier et aux africains dont la filiale vision4  du Groupe l’Anecdote est  représentée dans leur pays,  comme  la RCA  et le Congo Brazzaville.  l’homme à  l’image , rien ne l’oblige à  rester au Cameroun pour continuer à subir l’ingratitude et les railleries  de ses frères. lui qui pouvait et peut  rester  vivre tranquillement  avec sa famille s’occupant dans ses autres entreprises comme  ISSAM, Staline BTP  Vision Finance où encore  Vision Assurance SA et  j’en oublie certainement. il a décidé par amour  pour sa seule patrie, de créer  les entreprises de presse. Une télévision Vision4,  qui ne lui rapporte rien parceque tout le monde  connaît à quoi ressemble l’aide publique à  la presse privée au Cameroun, l’accès à la  publicité est à tête chercheuse, une affaire de copains copines. Mais par amour pour son pays ,prenant  le risque  de toujours dépenser pour avoir une télévision de qualité  et offrir  des opportunités aux jeunes. Plus 350 jeunes travaillent à vision4 Cameroun, vous ajouterai  Vision4 RCA. Une Radio satellite FM qui ne lui rapporte rien non plus à part les multiples factures d’électricité, et de multiples pannes qu’il puise dans sa poche pour réparer afin d’offrir la chance à  175 diplômés camerounais de travailler à satellite FM , pour ainsi, marcher sans avoir honte du ridicule  qu’apporte le chômage dans la vie d’un Homme  en âge de s’assumer,  j’ai déjà sus évoqué la presse écrite l’anecdote, j’ajoute  Telesud à paris qui  emploie les africains, les Européens et les Asiatiques. mettons le fanatisme de côté et disons nous les vérités vivants. qui de nous aimerait atteindre l’âge adulte et être au chômage?

Savez -vous ce que ça fait d’arriver dans sa famille âgé(e )de 35 ans  par exemple et on n’a pas d’emploi,  imagine ton petit frère le « gorgorhre » de la famille,  qui t’envoie  lui chercher les babouches  dans son véhicule. Tu vas dire quoi chômeur? Pendant que les gens cotisaient pour soit la fête,  soit les obsèques  tu as contribué combien ?  la honte  t’envahit, tu vois ta vie comme ratée, tu n’as pas la parole là où ceux qui ont contribué parlent, tu as beau être l’aîné(e) on s’en fout. Je vous fais fie de tout le manque de respect qui s’en suit quand on a pas d’emploi par conséquent pas un sous en poche… Amougou  Belinga  a offert  l’opportunité à  plus de 2000 jeunes d’eviter de vendre le droit d’aînesse comme  Essau l’avait  fait à  Jacob son frère. En moyenne ce camerounais homme d’affaires comme il en existe dans tous les pays du monde, paye plus de 2500 personnes par mois pour le plus grand bonheur de leurs différentes familles. Aucune école de formation professionnelle de recrutement à la fonction publique ne peut s’offrir  le luxe de recruter autant de chômeurs en un mois dans notre pays d’ailleurs,   même par an toutes les écoles de recrutement à la fonction publique réunies on n’atteint pas un tel chiffre. ça veut dire que  vision4  soulage  l’Etat de  2500 chômeurs  de trop. Donc si on  ferme les portes de cette grande entreprise, 2500 jeunes se retrouvent dans la galère, 2500 enfants n’auront pas accès à l’école qui coûte chère, 2500 jeunes camerounais vont frapper aux portes de l’emploi sans trouver puisque dans leur domaine de compétences les emplois sont presque inexistants. Dans tous les pays du monde le gouvernement accompagne l’entrepreneuriat privé  et soutient les Hommes d’affaires ( on n’a tous découvert à travers la guerre en Ukraine comment  Poutine  a fabriqué  les oligarques Russes  depuis ce jour on sait que tous les Etats du monde  le font et les interminables débats sur les Hommes d’affaires ont cessé)  Le président Paul Biya a toujours  encouragé  les entrepreneurs, pour que en retour ils  soutiennent  la politique économique nationale et  participer activement à diminuer la courbe du chômage qui grimpe chaque jour. Quand vous aurez fermé le groupe l’Anecdote vous nous mettrez où? Devrions nous tous devenir des braqueurs? des milices? des djihadistes ? ou utiliserions nous tous des portes monnaie magique? les Directeurs de publication? ça en fait beaucoup trop dans le milieu journalistique. Devrions nous tous ouvrir les chaînes YouTube ? Dans un pays qui n’a pas la licence d’exploitation des réseaux sociaux comme  Facebook tik tok,  où  Instagram.  je peux comprendre  qu’on ne soit pas  tous d’accord avec la beauté de jean-pierre Amougou Belinga, qu’on ne l’aime pas  tous, qu’on n’aime pas tous ses médias  c’est  normal  même le christ a dit Méfiez vous quand tout le monde dit du bien de vous. ne pas être d’accord avec l’idéologie de l’autre, la ligne éditoriale de l’autre ne fait  pas lui ton ennemi. En démocratie la diversité d’opinion et d’expression est la chose la mieux partagée.  j’ai été suspendu injustement  pour avoir combattu les mauvaises mœurs, mais  par respect des institutions de la république si précieuses à mon patron il m’a demandé de respecter la décision d’un organe qui a reçu l’onction de création de la plus haute autorité de l’Etat en occurrence le chef de  l’Etat.  j’ai disparu des écrans pendant deux mois et la suspension court toujours. Voici maintenant le temps  des questions. Jusqu’à quand alliez vous continuer à croire que la mort c’est pour les autres et pas pour vous? Que la faiblesse c’est pour les autres et la force pour vous?   jusqu’à quand  devrions nous continuer à  expliquer que Amougou Belinga crée des,emplois dont nôtre pays a besoin, au regard de ce qui se passe dans notre pays sommes nous encore à l’étape de nous demander ce que le chômage peut provoquer dans une société ?  où  est partie la notion pour l’intérêt général? 

Laissez-nous vivre dans notre pays en aidant le Cameroun à évoluer à  travers une entreprise citoyenne qui emploie les camerounais et même les étrangers. Hier nous étions pas là. Aujourd’hui  nous y sommes,  demain nous n’y serons plus. mais  nous attendons  léguer à nos cadets l’héritage  Cameroun avec Le groupe l’Anecdote à  l’intérieur comme  partie prenante des  entreprises créatrices des richesses et d’emplois  cette entreprise a été,  elle est,  et elle demeurera au nom de Jésus Christ pour nous les chrétiens qui croyons que Jésus est seigneur. Quand je parle de nous  Groupe l’Anecdote je parle de vous les  autres entreprises quelque soit votre domaine d’expertise… Nous n’avons qu’une seule partie,  c’est  le Cameroun, un idéal commun la paix et la prospérité. Maintenant ça suffit il faut que ça cesse ».

Signé : Raoul Christophe BIA journaliste satirique à Vision4 Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici