Cameroun – Accords secrets : Contenu de nouveaux Accords de Défense entre le Cameroun et la France signés vendredi

0
656

Le Cameroun et la France ont signé, vendredi, deux conventions qui visent à renforcer leur coopération militaire, a annoncé l’ambassade de France à Yaoundé.

Les accords ont été signés par le ministre camerounais de la Défense, Joseph Beti Assomo, et l’ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou. La première convention concerne la formation au sein de l’Ecole supérieure internationale de guerre (ESIG) de Yaoundé.

Il s’agit de former les officiers inscrits dans cette école de guerre, à la planification interarmées tout en les initiant à l’environnement politique et sécuritaire régional, a expliqué à l’agence, l’ambassadeur de France au Cameroun. La deuxième convention permettra de soutenir la marine camerounaise en améliorant ses performances.

Un officier de la marine française sera affecté, à cet effet, auprès du chef d’état-major de la marine nationale camerounaise, avec pour objectif d’appuyer la conception des cadres législatif et réglementaire de l’action menée en mer. Il soutiendra également la formation et l’entrainement, à travers l’élaboration d’un corpus documentaire et le renforcement des capacités des centres de formation et d’entrainement de la marine, a souligné le diplomate français.

« Le partenaire français, à travers des exercices d’entrainement conjoints dans le Golfe de Guinée, contribuera à la remise à niveau de nos équipages et au renforcement de l’interopérabilité entre les deux marines et d’autres marines de la sous-région », a expliqué pour sa part, le ministre camerounais de la Défense, Joseph Beti Assomo.

Selon le gouvernement camerounais, les deux nouvelles conventions viennent remplacer les deux précédentes, arrivées à échéance. « Les deux parties ont librement décidé de procéder à leur renouvellement et à leur mise à jour », a souligné le ministre camerounais de la Défense.

Depuis son indépendance, le Cameroun a signé avec la France des accords militaires de deux types : les accords de défense, qui visaient à la fois la défense intérieure et extérieure, offrant la possibilité au Cameroun de faire appel aux forces françaises pour assurer sa défense, et les accords d’assistance militaire technique pour la mise sur pied de l’armée camerounaise. Des accords ont ainsi successivement été signés en novembre 1960, en février 1974 et en mai 2009.

Source : AA/Cameroun/Peter Kum

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici