Cameroun : Accident de train d’Eséka, un Collectif dénonce les répartitions

0
336

Dans un communiqué de presse signé hier à Yaoundé, capitale du camerounaise, le CRAFE dit continuer à défendre les intérêts des victimes du déraillement mortel du 21 octobre 2016, qui a endeuillé le Cameroun. Voici d’ailleurs son communiqué :

‘’Dans un communiqué du Ministre Secrétaire Général de la Présidence de la République, rendu public le 23 Mai 2017, le Président de la République du Cameroun a ordonné le déblocage de la somme de 1 milliard de FCFA pour l’assistance de la nation aux victimes de l’accident ferroviaire survenu le 21 Octobre 2016 à Eseka. Suite à cette instruction du Chef de l’Etat, le gouvernement a procédé le 3 octobre 2018 à la remise solennelle des chèques représentants la dite assistance aux ayants-droits des victimes décédées ou disparues dans cet accident.

Puis, le 9 août 2019, les rescapés et blessés de cette catastrophe ont reçu, au cours d’une cérémonie médiatisée, des chèques dont les montants ont suscité l’indignation des victimes de cette catastrophe. En réaction à cet élan de compassion du Chef de L’Etat et de la nation toute entière, le Collectif des Rescapés de l’Accident Ferroviaire d’Eseka (C.R.A.F.E) vient d’adresser une lettre de remerciement au Président de la République pour cette assistance symbolique venue du plus haut sommet de l’Etat.

Dans cette correspondance, le C.R.A.F.E a également exprimé son insatisfaction quant à la répartition des fonds débloqués, jugée arbitraire par la grande majorité des bénéficiaires et a déploré le manque de transparence dans la gestion de cet argent destiné aux blessés et ayant droit des victimes décédées ou disparues. Les rescapés ont également demandé au Chef de l’Etat de bien vouloir octroyer plus de facilités pour la prise en charge des blessés et de rendre effectif la gratuité des soins en faveur des victimes dans les hôpitaux publics comme annoncé dans sa sortie médiatique au lendemain de l’accident qui a endeuillé notre nation toute entière et privé un grand nombre de santé.

Par ailleurs Le C.R.A.F.E informe les accidentés ainsi que l’opinion nationale et internationale qu’il s’engage à œuvrer par tous les moyens légaux et légitimes pour la protection des droits et des intérêts des victimes de la catastrophe ferroviaire d’Eseka, ainsi que l’amélioration de la prise en charge des blessés. Il invite tous les rescapés, ainsi que les associations et personnes de bonne volonté à rejoindre la nouvelle dynamique de solidarité mise en place pour alléger les souffrances, physiques, morales et psychologiques des blessés’’.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici