Cameroun : 6 morts dans une attaque de Boko Haram dans l’Extrême-Nord

0
350

Dans la nuit du 18 au 19 janvier 2020 et plus précisément aux environs de 20h, une bande de combattants de Boko Haram a fait irruption dans le village Gansé, situé dans l’arrondissement de Kolofata situé dans département du Mayo Sava.

Les terroristes lourdement armés, se sont scindés à leur arrivée en deux groupes. Le premier groupe s’est positionné derrière l’église de Gansé et le second sur l’axe stratégique qui mène au quartier Bia-Mafa. Ce déploiement visait à contrôler tout le village et à faire tomber dans leur embuscade les habitants qui tenteraient de s’enfuir.

Après s’être positionnés, les disciples de la secte terroriste ont ouvert le feu. Alertés, les éléments du 41e Bataillon infanterie motorisée sont arrivés à Gansé pour mettre hors d’état de nuire les combattants de Boko Haram. La riposte des militaires à l’attaque des terroristes a permis de les repousser. Mais le bilan de l’agression de Boko Haram est lourd.

5 morts sur le champ et 3 blessés dont un militaire. Les personnes tuées sont, Elisée, un élève de 20 ans, Tababa, 50 ans, Davawa, 35 ans, Yerima Wouldoumé, 40 ans et Zakaria. Quant à Djimé, 35 ans, qui avait reçu une balle, a succombé à ses blessures portant à 6 le nombre des morts.

Le nommé Toudja a été blessé. Il a été transféré à l’hôpital. Au sein de la population, certaines personnes pensent que les personnes tuées ont été touché par les balles perdues de l’armée. «A l’arrivée de Boko Haram, nous n’avons entendu que deux ou trois coups de feu. Et immédiatement les militaires ont réagi. Ils tiraient en désordre. Je pense que parmi les morts, certains ont été victimes des balles perdues de l’armée», croit savoir un habitant de Gansé.

Source : L’œil du Sahel

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici