Cameroun: 2,7 milliards FCFA de recettes fiscalo-douanières déjà collectés au Nord

0
94

L’Hôtel des finances de Garoua connaît une activité soutenue en ce 03 avril.

L’immeuble qui abrite à la fois les services régionaux des Impôts, des Douanes et du Trésor, est l’un des lieux les plus sollicités de la ville. Dans son bureau, Ignace Blaise Mbarga, chef de centre régional des Impôts du Nord, consulte les dernières performances réalisées par ses équipes. L’inspecteur principal des Impôts, malgré la morosité liée à la pandémie du coronavirus,  trouve les mots pour transmettre espoir et motivation à ses collaborateurs.

« Nos chiffres sont plutôt bons. Pour un objectif de un milliard 743 millions, nous sommes à 1 milliard 500 millions environ. Ce sont des réalisations provisoires. D’ici au 10 avril, on aura une idée précise de nos performances pour les trois premiers mois. Les effets du coronavirus vont commencer à se faire ressentir à partir de ce mois d’avril », note Ignace Blaise Mbarga. Au rez-de-chaussée du bâtiment, un autre chef d’équipe tient quasiment le même discours. Séraphin Bello, chef secteur des Douanes du Nord ne sombre pas aussi dans la sinistrose. Mais il reste préoccupé par les ravages du coronavirus.

Ravages qui auront un « impact négatif » sur l’activité de l’administration douanière. Pour le premier trimestre de 2020, le secteur des douanes du Nord, sur une prévision des recettes de un milliard 10 millions, a pu mobiliser 1 milliard 215 millions. Soit un taux de réalisation de 120%. Les résultats du mois de mars sont particulièrement scrutés. C’est en mars, notamment lors de la deuxième quinzaine, que les mesures restrictives édictées par le gouvernement sont entrées en application. Pour le mois de mars donc, sur un objectif de 374 millions, le secteur a pu mobiliser 402 millions.

« C’est à partir de ce mois d’avril que nous allons commencer à ressentir les effets du coronavirus. Les frontières terrestres sont fermées à Gashiga avec le Nigeria ; à Figuil et à Touboro avec le Tchad. « A Gashiga par exemple, le dédouanement des véhicules représentait 65% des recettes. Les chiffres ont chuté de 10% », conclut le chef secteur des douanes. Les réalisations cumulées des deux administrations (Impôts et Douanes) pour le premier trimestre s’élèvent à 2,7 milliards environ. « Les stratégies mises en place par notre hiérarchie nous conduisent à résister. Les  services d’assiette ont un rôle particulier en toute circonstance. Il s’agit de tout faire pour que les ressources soient mobilisées. L’Etat a besoin d’argent pour faire face aux besoins », note le chef de centre régional des Impôts du Nord.

Source : Cameroon Tribune

Pour suivre toute l’Actualité sur le Cameroun, Installez l’Application de CamerPress sur votre Téléphone en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici