Cameroun : 200 migrants clandestins à destination du Gabon interpellés à Douala

0
376

Ils venaient de 9 pays de l’Afrique de l’Ouest dont 130 mineurs à la recherche du mieux vivre en Afrique centrale. Le passage sur les côtes camerounaises ne leur a pas été heureux. 

Des migrants clandestins ont été interceptés ce jour dans les eaux camerounaises, dans un bateau de fortune par les patrouilleurs de la Marine camerounaise. Ils étaient 200 selon des sources officielles dont 130 mineurs. Ils étaient de passage, à destination du Gabon voisin. « On voulait aller chercher de quoi manger au Gabon. On a vendu nos motos pour payer le transport », a confié l’un d’entre eux.

Ils sont originaire du Nigeria voisin, mais de huit autres nationalités dont le Ghana, le Togo, le Burkina Faso. Ils ont choisi un autre pays africain, contrairement à d’autres, qui doivent traverser le désert à pied avant de devenir des esclaves en Lybie, dans l’espoir de traverser la mer Méditerranée afin de rejoindre l’Europe. Les 200 aventuriers des côtes camerounaises doivent être rapatriés dans leurs différents pays par les autorités camerounaises. L’on parle de la présence auprès de ces clandestins des responsables camerounais du ministère des Affaires sociales, qui vont veiller à leur retour.

Statistiques

Selon Géo Confluences, la majorité des migrants internationaux africains changent de pays sans sortir du continent. D’après un volet récent de l’émission « Le Dessous des cartes », 13,4 % des 32 millions de migrants comptabilisés dans le monde sont africains, et une majorité d’entre eux reste en Afrique. L’Afrique du Sud est le pays d’Afrique qui compte le plus d’immigrés : 3,15 millions venus principalement des pays voisins. Le documentaire rappelle aussi que la xénophobie est présente dans les pays d’accueil comme l’Afrique du Sud ou la Côte d’Ivoire. Les migrations économiques ne doivent pas faire oublier les réfugiés et les déplacés qui sont plus nombreux en Afrique qu’en Syrie et en Irak réunis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici