Cameroun : 1.300.000 poteaux électriques vétustes comme cause des délestages d’Eneo

0
161

Selon le ministre camerounais de l’Eau et de l’Energie – en charge de l’électricité – Gaston Eloundou Essomba, l’une des causes des coupures permanentes de l’énergie électrique réside dans la vétusté des infrastructures relatives à la distribution de cette énergie. Notamment la qualité des transformateurs, qui « sont en train d’être sollicités au-delà de leur capacité », a expliqué le Minee.

Gaston Eloundou Essomba révèle que l’autre cause de délestage est la chute des poteaux. « Le parc actuel évalué au niveau national à 1.300.000 poteaux bois est à 60% vétuste. Cela s’explique en grande partie par le fait que les champs d’eucalyptus sont actuellement difficiles d’accès pour des raisons de sécurité, rendant de ce fait cette ressource rare ». Pour remédier à cette situation, le gouvernement compte procéder au remplacement de 53.000 poteaux bois défectueux par des supports en béton en 2021. Soit moins de 10%.

La seule ville de Yaoundé – 2.700.000 habitants – ploie sous le poids de 5.000 poteaux pourris. Plus de 500 milliards de FCFA doivent être mobilisés pour résorber les problèmes d’accès à l’énergie électrique u Cameroun. Il faut rappeler que la capacité électrique du Cameroun est de 1.400 Mégawatts (Mw) pour des besoins estimés à 2.000 Mw. Et la demande annuelle augmente de 7,5%. Pour le moment, le vrai problème de l’énergie électrique au Cameroun semble reposer sur le transport de cette énergie vers les consommateurs. Sonatrel semble encore peinée à remplir sa mission. La prospective et la maintenance des infrastructures sont aussi des questions absentes à l’ordre du jour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici