Bras de fer à l’ambassade du Cameroun à Paris A. Nguini – C. Ketchankeu

0
710

L’ambassadeur Alfred Nguini vient d’adresser une mise en garde au percepteur Christophe Ketchankeu, relative au paiement des salaires de certains collaborateurs.

Alfred Nguini, Son Excellence, est en colère. Selon un document parvenu à la rédaction de CamerPress et signé hier 9 avril 2020 par l’ambassadeur du Cameroun à Pris, Alfred Nguini n’est pas content de la manière dont Christophe Ketchankeu gère les salaires. En effet, il s’offusque déjà d’avoir instruit le percepteur de payer les salaires des collaborateurs au plus tard le 4 avril dernier car il ne comprenait pas pourquoi cela n’avait pas encore été fait.

Ensuite, Alfred Nguini apprend que ceux rattachés à son cabinet ont été « mal traités » car le percepteur a choisi de les payer par chèque alors que ces derniers ne disposent pas encore de compte bancaire. Or, les autres collaborateurs ont été payés à la billetterie. «  Je considère par conséquent qu’il s’agit d’un acte délibéré d’injustice flagrante que je ne pouvais, ni concevoir, ni tolérer », s’énerve l’ambassadeur à la suite de ce qu’il considère comme une discrimination « au moment où le confinement s’impose à nous tous », observe Alfred Nguini.

« Je voudrais saisir cette occasion pour vous rappeler que vous n’êtes qu’un premier Secrétaire chargé des Finances et rien d’autre. Pendant une trentaine d’années (quel triste record), vous avez laissé croire que à qui voulait vous entendre que c’est vous qui faisiez la pluie et le beau temps à l’ambassade, surtout que vous ne cachiez pas que tous les soutiens vous étaient acquis jusqu’au sommet de l’Etat. Vous pouvez donc gérer les fonds publics mis à votre disposition au mépris de la réglementation en vigueur », écrit l’ambassadeur, qui ne cache pas sa colère et estime que « le temps est venu de vous dire que cette période est désormais révolue », somme Alfred Nguini.

La suite de la correspondance de l’ambassadeur du Cameroun à Paris à son collaborateur est encore plus intéressante. Correspondance ampliée au Secrétaire général de la présidence de la République, au directeur du Cabinet civil, au ministre des Finances et au ministre des relations extérieures. L’ambassade ressemble désormais à un foyer polygamique. Qui partira, qui restera à son poste ? Alfred Nguini est nommé ambassadeur à ce poste le 29 mars 2019. Il était auparavant ambassadeur du Cameroun en Côte d’Ivoire, poste qu’il occupait depuis 2008. Quant à son protagoniste, Christophe Ketchankeu, il est en poste depuis « une trentaine d’années », comme l’a rappelé l’ambassadeur.

Installez l’Application de CamerPress pour suivre l’Actualité sur votre Téléphone en cliquant sur ce lien :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.camerpress.app

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici